Bas-Congo : payer les droits des ayants droits fonciers pour être en paix

Bas-Congo : payer les droits des ayants droits fonciers pour être en paix
centre d'émission Soyo à Matadi/infobascongo

centre d'émission Soyo à Matadi/infobascongo

Au Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa, se passer des droits des  chefs coutumiers, c’est se mettre dans de beaux draps.  

Le nouvel émetteur de la radio télévision nationale congolaise, chaîne provinciale du Bas-Congo en activité avant-hier n’a fonctionné que l’espace d’un matin.  Les images se sont brouillées et la télévision s’est tue. Les efforts des techniciens à relancer le signal à la station de Soyo, un des points hauts de Matadi à l’extrême ouest de Kinshasa ont été vains. Les téléspectateurs privés de la chaîne publique en avaient ras le bol de ne plus suivre les programmes de cette télévision qui avait cessé d’émettre il y a près d’une semaine. Il a été dit à Joseph Mbakulu, Directeur de ce média qu’il fallait s’acquitter des droits des chefs coutumiers. Du coup, il leur a été payé de la boisson, du sel, du poisson…En un rien de temps, la télévision a repris d’émettre avec des images impeccables. ‘’ Il n’est pas possible de se passer de la coutume. Les chefs coutumiers ont un pouvoir et ne pas les prendre en compte ne peut qu’ aboutir à des difficultés.’’, a expliqué, Welo, un Chef coutumier ‘’Mumboma ‘’ de Soyo. Le même problème s’est posé lors de la connexion des fils conducteurs  du courant électrique haute tension à la sous-station de l’Oebk à Kinkanda. Deux jours durant, ces fils en almélec se coupaient au grand étonnement des blancs de l’entreprise Montréal. Jean-Marc Nzeyidio, est allé vers les chefs coutumiers qui lui ont dit : ‘’ nous savions que vous viendrez vers nous.’’. Leurs droits payés, le tam-tam a raisonné, les pratiques ancestrales respectées. Du coup, les fils ont été connectés et ne se sont plus jamais coupés. De plus en plus le respect envers l’autorité coutumière très prononcé dans les campagnes commence à être pris en compte par l’Etat. Au Bas-Congo à chaque arrivée du Chef de l’Etat, du Gouverneur …, les chefs coutumiers se livrent à des cérémonials. Ces derniers ont même un quota deux trois sièges à l’assemblée provinciale.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.