Bas-Congo : ‘’ …je n’ai pas à rougir de mes trois ans à la tête de la province’’

Partagez

Le Gouverneur Simon Mbatshi

Le Gouverneur Simon Mbatshi

Simon Mbatshi, le Gouverneur vient de s’adresser à la presse du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa. Au vu de ce qu’il a réalisé avec les moyens du bord par rapport à son ambitieux programme, il pense que ce n’est rien. Toutefois, il dit qu’il n’a pas à rougir….

 

 Durant ses trois ans, il a reçu 38 milliards de Fc (42 millions deux cent vingt deux mille deux cent vingt deux $ US). ‘’Ce n’est même pas ce que  je comptais avoir en deux mois seulement pour réaliser mensuellement mon plan quinquennal’’, a expliqué le Gouverneur. Pour lui ses calculs basés sur les 40 % comme le consacrait la constitution donnait à la province : ‘’ 1 milliards trois cents millions de $US soit 22 millions de $US par mois.’’.

Avec la présence des entreprises de la province à l’instar de Perenco (entreprise pétrolière de la cité côtière de  Muanda) qui verse jusqu’à 380 millions de $US par an, il était certain de transformer le Bas-Congo. ‘’ Croyez-vous vraiment que je ne sois pas en mesure de développer par exemple Muanda qui produit du pétrole, si cet argent nous étiez rétrocédé ?’’, se demandait-il.

Simon Mbatshi a expliqué que le nouveau système de rétrocession qui prend en compte la démographie, la superficie des provinces préjudicie le Bas-Congo. L’argent alloué qui vient sporadiquement et souvent pas dans la totalité ne prend en compte que la rémunération, le fonctionnement et non les investissements. Pour essayer de construire des routes, écoles, hôpitaux, jeter des ponts…outre des prêts, le gouvernement provincial compte sur les recettes locales. Des actions sont menées pour ce faire. La Régie provincial d’encadrement et de recouvrement des recettes(Repere) qu’il a créée vient de réaliser pour le mois de janvier, 530 millions de Fc. Avant cette régie, la province n’engrangeait que 42 millions. ‘’ N’y a que ces recettes qui peuvent nous sauver aujourd’hui’’, a-t-il déclaré.

Grâce notamment à cet argent, le Gouverneur a fait savoir que  la route de Mpioka est entrain d’être réhabilitée à hauteur de 6 millions de $US, Tshela à bénéficié de 1.600.000$ pour son électrification, Luozi d’un grand générateur et des moyens pour l’achat des câbles et accessoires du courant électrique, des ambulances, des véhicules rammasse-corps,des pick-up, motos et vélos  pour les territoriaux, des morgues construites, des équipements et matériels ultramoderne médicaux achetés pour un montant de 2.600.000$US…’’ Je ne peux pas dire que j’ai fait plus que les autres. Cependant, je n’ai pas à rougir de mes trois ans à la tête de la province’’’’, a conclu Simon Mbatshi.

Il  croit fermement qu’en juillet lorsque la RD Congo aura atteint le point d’achèvement pour l’élimination de sa dette que le gouvernement central rétrocèdera à la province ce qu’il lui doit réellement. Mais, il compte aussi sur les investisseurs étant donné que le Bas-Congo reste une oasis de paix.

Les journalistes lui ont posé plusieurs questions auxquelles, il a répondues. Sa dernière recommandation,’’c’est de voir la presse qu’il veut libre chercher la vrai information et non  spéculer’’.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.