Bas-Congo : affaire Kadhafi : le fond national d’entretien routier défie le gouvernement provincial

Partagez

vehicules poid lourd sur la nationale 1

vehicules poid lourd sur la nationale 1

Les ‘’Kadhafi’’ toujours en difficultés. La décision du gouvernement provincial suspendant la taxe instaurée par le Fond national d’entretien routier(Foner) n’est que coup d’épée dans l’eau. La Direction générale des douanes et accises (Dgda, ex offida) Mitende à Kinshasa refuse de laisser passer les produits de ces commerçants.

 

‘’Près de 300 véhicules pleins de carburant sont retenus captifs au poste de la Dgda Mitende à l’entrée de Kinshasa’’, renseigne Mvemba Phoba, Président de l’Association des importateurs locaux des produits pétroliers(Assilop). Selon un ‘’ Kadhafi’’, ‘’la Dgda a été instruite de percevoir des vendeurs  des produits pétroliers(Kadhafi) absolument 25$ par fût  pour le compte du Foner’’.

Instaurée, il y a près de trois semaines, les Kadhafi qui rendent disponible les produits pétroliers surtout dans les campagnes où il n’y a pas de stations d’essence avaient dit non à cette taxe. Pour eux, ils en paient déjà deux. L’une à la Dgda et l’autre à l’Occ aux petits ports lorsque leurs produits arrivent de Soyo en Angola. Durant près de deux semaines, ils avaient observé un arrêt de travail et obtenu du gouvernement provincial la suspension de cette taxe, ce notamment pour préserver la paix sociale.

Face à la résistance de la douane, ils projettent d’ouvrir un marché à Kasangulu. ‘’ Comme cela, ce sont les commerçants  Kinois qui seront soumis à cette taxe’’, a déclaré Mvemba Phoba.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.