Bas-Congo : pas de marche, pas d’embargo contre le Maire de Boma

Photo Infobascongo

Photo Infobascongo

Les journalistes du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa ont célébré hier la journée internationale de la liberté de la presse en réfléchissant notamment sur Popol Ntula, éditeur du ‘’ Tonnerre ‘’ emprisonné. Bien qu’énervés, ils n’ont pu cependant se convenir sur l’action à engager.

 

Juste après la série de conférences qu’ils ont suivies à l’alliance Franco-Congolaise, l’Union nationale de la presse congolaise(Unpc), section du Bas-Congo a demandé aux journalistes de décider sur l’action à envisager pour qu’il recouvre la liberté. Le débat a été très houleux. Les uns envisageaient une marche, les autres un embargo contre Marie-José Niongo, le Maire de Boma.

Sur plainte de cette dernière à propos d’un article écrit contre elle, Popol Ntula est écroué il y  près d’un moins. A la question de savoir s’ils avaient lu cet article, personne n’a répondue par l’affirmative. Cependant un professionnel des médias a démontré que ce journal n’est pas en règle avec la loi et que lui-même n’est pas reconnu par la corporation. Cela a coupé court aux positions des journalistes surtout qu’au cours de son exposé, Modero Nsimba, le Ministre des Nouvelles technologies de l’information a demandé à l’Unpc de faire attention avec les moutons noirs.

Dans le jargon des journalistes, les moutons noirs sont des personnes qui exercent la profession sans être reconnus, sans médias souvent et qui foulent les règles d’éthique et de déontologie. Ils exigent absolument  ‘’le coupage’’ qui est en effet de l’argent pour le transport et la diffusion de l’information.  

La semaine passée, l’Unpc/Bas-Congo avait écrit au Maire de retirer sa plainte pour que l’éditeur du ‘’ Tonnerre ‘’ soit poursuivi par leur corporation. Bien que celle-ci ait retiré sa plainte, la procédure judicaire n’a pas encore permis sa libération. Certains journalistes n’ont pas trouvé l’opportunité d’une action à l’encontre de Marie-José Niongo.

Les journalistes ont exigé la convocation d’une assemblée pour davantage en discuter. A l’occasion, cet article sera lu à leur intention. Selon un confrère, le ‘’ Tonnerre ‘’ est une série de quatre papiers duplicateurs contenant des articles. Il n’est pas très accessible à la population.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.