Muanda : détenu pour diffusion d’une chanson hostile à Eduardo dos Santos

Partagez

Centre d'émission Mont Soyo/infobascongo

Centre d'émission Mont Soyo/infobascongo

 

Pour éviter tout désagrément, l’Agence nationale des renseignements(Anr) Muanda vient de transférer Maluka Lubila, Opérateur de prise de son de la RCM  à Matadi. Ce dernier est en détention pour avoir diffusé une chanson insultant le Président Angolais.

 Cette chanson en Portugais de 9 min, il a joué sur les antennes pendant près de 3 min. Selon un journaliste de la Rcm, il contenait des propos injurieux à l’encontre d’Eduardo dos Santos, le Président Angolais et magnifiait les Forces pour la libération de l’enclave de Cabinda (Flec). Du coup, il a été interpellé et a arrêté cette musique. Lui et le Directeur intérimaire de la Radio communautaire de muanda(Rcm) ont été détenus à l’Anr. Son directeur a été finalement  libéré.

Depuis plusieurs années, les Flec s’insurgent contre le gouvernement Angolais. Ils réclament la libération de Cabinda, province riche en pétrole de l’Angola. Depuis, ils mènent des actions de sabotage à l’instar de l’attaque sur le bus qui transportait des joueurs Togolais en route pour participer à la Coupe d’Afrique 2010 en Angola. Celle-ci avait fait deux morts.

Selon un journaliste de cette radio à forte audience et qui couvre une bonne partie du territoire Cabindais, ce CD qui contenait aussi d’autres chansons avait été acheté sur la marché. Il signale que Maluka Lubila ne connaît pas le Portugais et que parfois, il joue de la musique de ce peuple qui se compte parmi leurs auditeurs.

Président des étudiants de l’Institut de pêche et de navigation(Ipn) de Muanda sa détention a soulevé les étudiants hier. En groupe de trois, ils se dirigeaient à la Rcm, au bureau de l’Anr et à celui de la police du territoire. Pour éviter que ça se gate, il a été transféré à Matadi.

La Rcm  reconnaît la faute de l’Opérateur de prise de son. ‘’ Il ne peut pas être diffusé sur les antennes un élément qui n’a pas été écouté’’, reconnaît un responsable de cette radio qui sollicite la clémence des autorités.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.