Cataractes : la 2è personnalité de la police indésirable

Partagez

30 juin à Matadi/infobascongo

30 juin à Matadi/infobascongo

Pour maltraitance contre son chauffeur, Kule Bubazo,  le Commissaire de district des Cataractes ne veut plus de la 2è personnalité de la police de sa juridiction qui a commandité cet acte. Il l’a fait savoir au cours du Conseil de sécurité qu’il a présidé.

 

Pour Kule Bubazo, il est difficile de travailler avec un Major qui à peine muté dans sa juridiction s’illustre dans pareil acte.

Il est accusé d’avoir ordonné que soit arrêté lors de la fête du 30 juin, le chauffeur du Commissaire de district qui lui voulait entrer dans l’enceinte où se tenait le défilé. Ce dernier ayant refusé s’est vu tabassé par des policiers, sa montre et son argent (17$) ravis puis a été jeté au cachot. ‘’ Même  le garde du corps du Commissaire de district a été tabassé’’, signale-t-il.

Pour que le chauffeur soit libéré, il a fallu l’intervention du numéro un de la police du district qui s’est aussi investi pour que sa chemise et ses chaussures soient raccommodées.

Kule Bubazo a  exigé que soit remis son argent et sa montre.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.