Kwuilu-Ngongo : les travailleurs de la sucrière en colère

Partagez

sucrerie de Kwilu-Ngongo/Infobascongo

sucrerie de Kwilu-Ngongo/Infobascongo

Les travailleurs de la sucrerie de Kwuilu-Ngongo à 245 Km de Matadi en colère ont barricadé ce matin l’usine. Leur mécontentement fait suite à l’arrêt avant terme de la campagne de fabrication du sucre qui devait aboutir à la paie de leur prime.

 

Pas d’entrée et pas de sortie à l’usine, les travailleurs ont barricadé toutes les issues. La police qui est venue dissuader ces nombreux travailleurs a pris le large. Le Commandant de la police locale de la sucrerie a essuyé des projectiles qui l’ont blessé. Il est admis à l’hôpital à en croire Jean-Pierre Makiadi, Président des ayants droits de Kwuilu-Ngongo.

La furie de ces travailleurs fait suite à l’annonce de l’arrêt de la campagne de la canne à sucre par Louis Muenze, le Directeur du personnel. Pour eux, cela signifie qu’ils ne recevront plus leur prime.

A chaque fin de campagne, ils ont droit à un bonus lorsque l’objectif poursuivi par les autorités est atteint. La campagne passée, il était d’un sac de sucre (22$). Pour cette année l’objectif poursuivi était de 81.000 tonnes de sucre. A trois jours de la fin de cette campagne démarrée le 20 mai, ils ont produit 78.000 tonnes.

Selon Mukiadi, l’incendie que l’usine a connu bêtement il y a deux semaines en est la cause. Pour lui, étant donné qu’il y a encore assez de cannes, il n’y a pas de raison de mettre un terme à cette campagne.’’ C’est une façon de refuser de payer aux travailleurs leur prime’’, accuse-t-il ajoutant que ces autorités se comportent comme des tyrans. ‘’ Faux’’, rétorque une autorité de la sucrerie sans avancer un quelconque argument.

La gronde de ce matin a été si violente que les autorités de la sucrerie voulait se réfugier à Kinshasa à bord de leur bimoteur à en croire une source. Pendant que l’avion faisait du taxi, celui-ci se serait heurté au véhicule anti-incendie. Du coup, l’aile droite a été endommagée empêchant le vol.

Pour l’heure, Oscar Botoko, l’Administrateur du territoire de Mbanza-Ngungu tient une réunion de sécurité.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.