Matadi : des incinérateurs pour une bonne gestion des déchets bio-médicaux

Partagez
 

 

 

incinérateur de l'hôpital de Kiamvu

incinérateur de l'hôpital de Kiamvu

Pour permettre une bonne gestion des déchets bio-médicaux, l’Usaïd vient de réhabiliter trois incinérateurs en faveur des hôpitaux et de      Matadi à 365 Km de Kinshasa. Ils ont été remis hier à ces formations médicales. Le travail a été réalisé par le Programme Vih/integré au Congo(Provic).

Dr Emmanuel Panzu, le Coordonnateur national du Provic a remis les clés de ces incinérateurs à Nicolas Mabeka, Ministre provincial de la santé qui à son tour les a donné aux responsables des hôpitaux généraux de référence de Kinkanda, Mvuzi et Kiamvu. Ces derniers ont loué l’action de l’Usaïd.’’ C’est comme une manne qui tombe du ciel.Car, nous éprouvions des difficultés’’, a fait savoir Dr Sibu, médecin Directeur intérimaire du centre de santé de référence de Kiamvu.

Autrefois, c’est dans des trous que ces institutions médicales enfouissaient les déchets bio-médicaux.

Etant donné la promiscuité des habitants avec ces hôpitaux dont certains ne sont pas clôturés,Bruno Mansiamina,expert en assainissement est heureux de ce geste expliquant que, » C’était un danger pour la population qui était exposée par des maladies ».

Selon Emmanuel Panzu, la réhabilitation de chaque incinérateur a  coûté 2.200$.

Nicolas Mabeka a émis le vœu de voir ces appareils utiliser à bon escient pour que demain, ces formations médicales ne se rabattent plus sur l’Usaïd.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.