Bas-Congo :Des écoliers souffrant des maladies dermatologiques soignés gratuitement

 

consultation d'un écoliers

consultation d'un écoliers

Des élèves des écoles publiques et privées du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa qui souffrent des maladies de la peau seront  soignés dans des cliniques mobiles. L’opération vient d’être lancée par l’Ong School et ligue pour la promotion de la santé (Lips) avec les premiers soins administrés sur trois élèves de l’école primaire  Baobab de Matadi.  

 

 

 

Trois écoliers parasités par  la teigne tondante ont été consultés symboliquement et ont commencé leurs soins.  Comme eux, certains de leurs collègues souffrant de cette maladie (Kisampala en kikongo et mapata en lingala, Ndlr), du pityriasis versicolore (loto en lingala), pied de athlète (mfuefue en kikongo, Ndlr) et allergies de la peau seront traités.

A cause de la malpropreté, beaucoup d’enfants au Bas-Congo contractent des maladies de la peau. Ces derniers généralement négligés par leurs parents qui souvent sont démunis y vivent avec. ’’ Cela les ennuie car, ils doivent constamment se gratter à l’école’’, explique Docteur Roger Ngatu, Initiateur de la clinique mobile.

Assistant à l’université de Kochi au Japon, ce Congolais fait des recherches sur les maladies  dermiques. Gratifié d’une bourse par son université, il a mis à la disposition de cinq cents écoliers de Matadi, chef-lieu du Bas-Congo et Mbanza-Ngungu à 245 Km de Kinshasa ainsi que de ses environs. Le choix de la Lips pour les enfants, ‘’c’est parce qu’ils sont localisables et le suivi de leur traitement est certain’’.

 En 1997, l’Ong School et ligue pour la promotion de la santé (Lips) a vu le jour à Kinshasa, Capitale de la République Démocratique du Congo.  Le but de cette structure  est la prise en charge des malades souffrants de mycoses et dermatoses allergiques. Pour le Bas-Congo, Lips a ciblé 500 enfants étudiants dans les écoles publiques de Matadi et Mbanza-Ngungu. ‘’Nous avons choisi des enfants puisqu’ils sont localisables et le suivi du traitement est certain.’’, révèle Docteur Roger Ngatu, Initiateur de la clinique mobile.

En partenariat avec Yamada bee farm, les structures sanitaires et les écoles, les enfants présentant des symptômes seront identifiés dans leurs écoles. Ils seront conduits au centre hospitalier la fraternité pour Matadi et la zone de santé de Mbanza-Ngungu. Wivine Mude, Sous proved de Matadi salue cette initiative. ‘’Que cette activité s’intensifie dans d’autres milieux scolaires car un enfant en bonne santé sera bien instruit.’’, souhaite-elle.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.