Matadi : torture d’un pasteur accusé d’avoir engrossé une fidèle de l’église

Partagez

Pour avoir rendu grosse une de ses fidèles, le pasteur de Masadi, une église pentecôtiste de Kabambare à Matadi à 365 km de Kinshasa très encrée dans la délivrance est entrain d’être torturé. Il a été tabassé en plein air ce matin devant le commissariat de la police de Mvuzi où il est en détention.

 Par Victor Sidi,stagiaire

Vêtu à peine en culotte, le présumé innocent en pleurs gisait sur le sol sous les coups répétés de matraques de deux policiers. ‘’ Nous devons le discipliner pour ce qu’il vient de faire. Le soir, il subira le même sort’’, a lancé furieux, un des policiers.

 Ce pasteur est accusé d’avoir rendu grosse une des ses fidèles. La grossesse serait de 5 mois, selon le résultat du médecin à en croire le père du mari . Il se rendait souvent dans la maison de cette ouaille en l’absence de son époux souvent parti en mission. Sa prière, il l’a faisait en la déshabillant.

A Matadi, c’est monnaie courante que des pasteurs exigent aux femmes de rester nues pour prier pour elles.

Hier à Kabambare dans la maison de ce dernier, le pasteur était entrain d’être jugé par le Chef du quartier. Des jeunes munis des bâtons attendaient énervés pour le corriger. ‘’ Ce n’est pas normal qu’un homme de Dieu en arrive là. Il mérite correction’’, soutenait un jeune. Au commissariat de Mvuzi où il a été conduit hier, une source confirme qu’il est passé aux aveux.

 Ce matin que de gens étaient amassés devant le commissariat curieux de la scène. Beaucoup ont crié à la violation des droits de l’homme. ‘’ C’est d’abord un présumé innocent. Il ne mérite pas d’être tabassé. C’est contraire à la loi’’, s’est insurgé Me Bibiane Bakento.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.