Bas-Congo : vers l’interdiction d’exposer les dépouilles mortelles à domicile

Bas-Congo : vers l’interdiction d’exposer les dépouilles mortelles à domicile
Partagez

Morgue de Matadi/Photo Infobascongo

Les experts du gouvernement provincial se sont réunis aujourd’hui avec ceux de l’assemblée provinciale à Matadi, capitale du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa. . Au menu : le projet de l’édit  portant interdiction d’exposer les dépouilles mortelles dans tous les lieux selon une source.

 Les chapitres concernent, l’adoption des normes, la création des mécanismes de protection contre les risques de contamination de la population sur certaines maladies  inhérentes à la manipulation et à l’exposition des cadavres à domicile pendant des longues durées.

Les normes selon le projet veilleront au comportement déviant et aux actes de vandalisme dus : à la consommation du chanvre, exhibition des danses obscènes et d’épreuves de superstitions sur les dépouilles mortelles, la concurrence engendrée par l’organisation des funérailles pompeuses, tapageuses et coûteuses,…

Il stipule que,’’les morts ne peuvent être pleurés qu’à l’esplanade de la morgue ce, pendant 3 h seulement, les dépouilles mortelles des personnalités officielles ou religieuse peuvent être exposées dans des lieux publics mais pendant seulement 3 h le jour de l’enterrement, une dépouille mortelle ne peut être gardée à la morgue 4 jours durant, la bière ne peut être transportée en mains de la morgue au cimetière…

Ce projet d’édit sera soumis au Gouverneur qui prendra à propos un arrêt.

Au Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa, enterrer les morts ruine souvent les vivants. C’est ce qui réjouit déjà les habitants informés du projet. ‘’ Je suis tout à fait d’accord avec cette disposition .Car,pour nous qui sommes déjà pauvre, je ne vois  pourquoi, nous dépensons autant pour les morts’’, a lancé Martine, tenancière d’une gargote au ciné- palace à Matadi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.