Matadi : les femmes ne veulent pas de l’article 13 de la loi électorale

Matadi : les femmes ne veulent pas de l’article 13 de la loi électorale

Léontine Kiminu,Présidente Cafco/Kongo Central

 Les femmes de Matadi à 365 Km de Kinshasa ont été sensibilisées sur la révision de la loi électorale. Un accent particulier a été mis sur l’article 13 qui ne consacre que partiellement la parité. C’était au cours de la matinée de restitution et de sensibilisation organisée par le Cadre de formation et de concertation de la femme du Congo(Cafco), Bas-Congo à l’Alliance Franco-Congolaise.

Pour Léontine Kiminu, Présidente provinciale du Cafco,’’cet article 13 qui stipule qu’en substance que sur une liste électorale, il peut ne pas avoir la présence d’une femme est en contradiction avec la constitution qui elle consacre la parité ‘’. Elle a passé en revue les institutions de la République où la présence des femmes est trop faible.

Ainsi, pour mieux sécuriser la femme qui doit participer massivement aux élections prochaines en étant aussi éligibles, une pétition est entrain de circuler pour arracher 100.000 signatures afin que cet article soit revu à l’assemblée nationale. Toutes les femmes qui ont participé à cette matinée l’ont signée. ‘’Il faut que les autres les fassent aussi, ce ne sont pas les hommes qui le feront à notre place. Saisons l’opportunité’’, a conseillée Emilie Nsasi, Coordonnatrice des femmes travailleurs du département de l’égalité des chances hommes-femmes.

Outre la révision de la loi électorale, une restitution sur des ateliers organisés par Cafco national à Kinshasa a été faite sur la résolution 1325 du Conseil des Nations-Unies qui protège la femme, mais aussi la Muf, un programme additionnel initié par cette structure(Cafco) de la société civile.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.