Bas-Congo:les églises chrétiennes veulent des élections apaisées

Bas-Congo:les églises chrétiennes veulent des élections apaisées
Partagez

Eglises et matinée sur les élections apaisées/Infobascongo

 Matinée de réflexion sur l’apport de l’église du Bas-Congo pour la tenue des élections apaisées. Organisée par le collectif des confessions religieuses chrétiennes à l’église Cba Matadi à 365 km de Kinshasa, elle a réuni les acteurs devant agir pour cette fin. Objectif : qu’ils disent ce qu’ils font déjà où qui doit être fait.

Selon l’Evêque Damien Lukoki, l’église a pour mission de : ‘’ former la conscience humaine et nationale, stimuler le patriotisme, éduquer la population sur les devoirs civiques et les enjeux du choix utile dans un processus électoral, conscientiser et éduquer les potentiels candidats à tous les niveaux avec la mission de refléter le Christianisme…’’.

C’est à cause de petites tensions observées sur les élections à venir que le collectif des confessions religieuses a organisé cette matinée. Les élections présidentielles et législatives en Rd Congo sont prévues pour le 28 novembre prochain.

Content, Mgr Paul TeKasala, Secrétaire exécutif de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Bas-Congo a demandé aux pasteurs d’user de leur influence. ‘’Il n’y a pas de lieux les plus fréquentés dans nos pays comme les églises. Là, les politiques peuvent vous écouter tout en restant passifs. Vous avez un pouvoir qui pousse même les hommes politiques à baiser vos mains. Vous êtes dans les hôpitaux, bus, bateaux et lors des deuils, vous êtes les seuls à prendre le plus la parole. Vous êtes de grands. Aidez la population à bien voter’’, les a-t-il conviés. Auparavant, il a expliqué que pour des élections apaisées la Ceni a organisé des campagnes de sensibilisation sur le mode de scrutin et vulgarisation sur le système électoral, des émissions, conférences…

Des défis

Cependant, les partis politiques qui veulent aussi que ces élections se fassent dans la quiétude, ont relevé des préalables. ‘’ Il faut relever les défis de nombreuses irrégularités et fraudes qui ont entaché le fichier électoral qui pousse l’opposition à insister sur un audit, de l’intolérance politique, de l’accès équitable aux médias publics,du sens de responsabilité des territoriaux,police,armées…’’,a insisté Mabaro Mabanga,Secrétaire fédéral du Mouvement délibération du congo. C’est aussi dans ce sens que José Ntedika, coordonnateur de l’Union pour la nation a abondé.

Le représentant du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (Pprd) ainsi que de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps) ne se sont pas présentés.

 La Mission des nations -unies pour la stabilisation du congo (Monusco) a souscrit à cette activité, initiative de l’Eglise du réveil du congo (Erc). ’’ Les élections réussies permettront la croissance économique, le développement…’’, a fait savoir Marietha Do Santos, Chef de bureau, complété par Mariama Touré, Chef de la section électorale. ‘’Nous sommes un œil impartial et nous n’avons pas intérêt à soutenir un candidat’’, a rassuré cette dernière. Le collectif des confessions religieuses du Bas-Congo a décrété septembre comme période de sensibilisation.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*