Matadi : la tension a grondée à la clinique Bondeko

Matadi : la tension a grondée à la clinique Bondeko

HG de Kinkanda

La veuve Kalenda s’est prise physiquement ce matin à une infirmière de l’Asbl Bondeko, clinique de Matadi à  365 km de Kinshasa au sein de laquelle son époux avait des parts. Elle se serait insurgée contre la réplique de cette dernière qui, comme ses collègues, refusaient de travailler pour non-paiement.

En pleurs Pitsou Kasu, l’infirmière, une égratignure sur la joue n’a que peu de mots pour s’expliquer :’’elle m’a agressée parce que je lui ai dit que j’ai signé le contrat avec Bondeko et qu’elle ne peut pas me chasser’’.

Depuis hier, le personnel de cette clinique observe un arrêt de travail. Selon une infirmière ils n’ont pas reçu leur salaire depuis 4 mois. Ce matin, le personnel qui dit ne pas comprendre que la veuve Kalenda perçoive de l’argent auprès des clients sans les payer s’est réuni avec les syndicalistes. Il était question de discuter  sur la continuité de la grève mais aussi sur l’opportunité de faire observer un service minimum.

Mécontente de l’abandon des malades à en croire un témoin, elle a demandé aux travailleurs de reprendre le service. Face a leur refus, elle leur a fait savoir qu’elle les mettait à la porte. C’est la réponse de Pitsou Kasu qu’elle n’aurait pas digérée.

La veuve Kalenda, larmoyante s’est refusée à tout commentaire.

Depuis la mort du Dr Kalenda, son épouse avait porté plainte contre Dr Mbaya, l’associé de son époux pour assassinat. Beaucoup de travailleurs avaient pris partie pour ce dernier qui, malheureusement,  avait été condamné. Le climat est demeuré malsain, certaines gens craignant de perdre leur emploi.

Modero Nsimba, le Ministre du travail a calmé les esprits très surchauffés et leur a demandé de reprendre le travail en attendant le rapport de l’inspecteur provincial du travail.

Quant à Pitshou Kasu, elle menace de porter plainte contre la veuve Kalenda.

 

Par Hélène Sodi, Stagiaire

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.