Elections:Matadi : les journalistes invités à veiller sur les hauts fonctionnaires de l’Etat candidats

Elections:Matadi : les journalistes invités à veiller sur les hauts fonctionnaires de l’Etat candidats

Photo Infobascongo

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (Csac) s’est adressé aux journalistes de Matadi à 365 km de Kinshasa en ce premier jour de la campagne électorale. Il leur a notamment demandé de faire une différence entre les actions menées par les candidats hauts fonctionnaires de l’Etat en cette période .  

La réunion s’est tenue en ville basse au siège de cette institution.

‘’Faites la part de choses pour la couverture médiatique des hauts fonctionnaires de l’état qui vont déployer  des activités pendant cette période  au nom de leur fonction.  Il faut distinguer s’ils les font entant que candidats ou agent public ‘’, a instruit   Etienne Kusengumuna, Coordonnateur  du Csac.

C’est pour éviter que ces fonctionnaires utilisent des activités dans le cadre de leurs fonctions mais aussi les  biens de l’Etat pour battre campagne pour ces élections présidentielles et législatives pour la députation nationale. Il a relevé que la loi interdit .

Lors des élections de 2006, la loi électorale avait obligé tous les hauts fonctionnaires de l’état de démissionner  de leurs postes 48 heures avant le lancement de la campagne électorale. Cette loi a été modifiée. ‘’Comment  devait-on la modifier. C’est on doit modifier une telle  loi ? C’est malheureux’’, regrette Camille  Kusangutulu, rédacteur en chef de canal Congo télévision. Face à cette réalité, les journalistes se sentent embarrassés. ‘’Comment  allons-nous  traiter l’ information  lorsque le gouverneur de province qui est candidat inaugure un pont par exemple à Lukula  dans sa circonscription  électorale  et profite de l’ occasion pour battre campagne ?,se demande l’abbé Philibert Mayingela ,directeur des programmes à la radio  télévision diocésaine de Matadi.

Outre l’aspect des hauts fonctionnaires, Kusengumuna a transmis aux journalistes d’autres directives dont le respect de l’éthique et la déontologie, du code de bonne conduite signé par les candidats, de l’accès aux médias publics…

Par Hélène Sodi,Stagiaire

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.