Matadi : timide début de la campagne électorale

Matadi : timide début de la campagne électorale

campagne electorale 2011

Moins d’engouement à Matadi, capitale du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa en ce début de la campagne électorale pour les élections présidentielles et législatives nationales. Les candidats gardent encore leur souffle disent-ils.

Dès 6 h du matin à Kitomesa, un quartier populeux de Nzanza, un jeune criait au mégaphone en faveur d’une candidate. Cela augurait un grand engouement en cette première journée de la campagne électorale. Que non ! la journée n’a pas vibrée. Sur les murs, les véhicules…les affiches des candidats ne sont presque pas visibles. ‘’Mes photos viendront. Prenez patience’’, a lancé un candidat. Un autre d’ajouter : ‘’ J’y vais doucement pour ne pas donner une mauvaise impression.’’

Même dans les médias privés, les candidats n’ont pas battu campagne aujourd’hui. Dans les rues, seuls quelques rares taxis klaxonnaient. A bord, des militants de l’Union démocratique pour le progrès social (Udps), du candidat Etienne Tshisekedi, brandissaient les drapeaux de leur parti. D’autres présentaient leurs doigts en signe de victoire.

Pourtant,ils sont 170 candidats à Matadi(pour 3 sièges).

De l’avis de beaucoup, la campagne est timide car, les candidats n’ont pas de moyens. Nombre attendent d’être financés par leurs partis. C’est les cas des différents candidats du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (Pprd) du candidat Joseph Kabila, le chef de l’Etat ainsi que ces partis alimentaires. Ils se sont réunis hier à huis-clos dans la salle Victoria à de Matadi pour évoquer le problème d’argent. ‘’ La hiérarchie nous a demandé d’attendre. On ne nous a remis que l’argent pour le transport’’, s’inquiète un candidat.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.