Bas-Congo : Caroline Batonda n’est plus

Le chef de la division provinciale du genre, enfant et famille, Caroline Batonda s’est éteinte hier la nuit aux cliniques universitaires. Dynamique, blagueuse, sympathique…sa mort laisse en émoi surtout plusieurs femmes.

Selon une source, elle est morte de diabète. Depuis plusieurs années, Caroline Batonda était terrassée par la maladie. De son vivant,grâce à son dynamisme, elle a pu arracher des partenariats avec l’Unicef, l’Unfpa, l’Onusida… Parmi les dernières interventions de celle que l’on appelait Tantine provinciale : la formation des journalistes du Bas-Congo sur les techniques de l’interview.

La nouvelle de sa mort  tombée comme un couperet fait réveiller des souvenirs. ‘’Elle a eu à défendre les droits des enfants par l’entremise de l’Unicef dans son programme protection. C’est ce qui l’amenait  assez souvent à intervenir dans mon émission question de population. Je regrette sa mort.’’, larmoie Ghislaine Kamalandua, journaliste à la Radio télé vision nationale congolaise.

Pour Dr Myriam Kalanzaya, ‘’Elle entretenait des relations de bon voisinage. Dès notre arrivée dans cette ville portuaire en 1994, Caroline Batonda était la première à nous accueillir. C’est une femme leader du quartier Soyo. Elle était dans toutes les activités des femmes pour les encourager malgré son état de santé. Je garde des bons souvenirs d’elle.’’

La veuve Batonda laisse cinq enfants dont 3 filles et 2 garçons .

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.