Election : la peur fait tourner les activités au ralenti

Election : la peur fait tourner les activités au ralenti
Partagez

Kinkanda,la principale route de Matadi déserte/Infobascongo

A quelques heures de la probable publication des résultats provisoires de l’élection présidentielle, plusieurs rues des villes de la Rd Congo sont désertes. La peur envahit les habitants.

A Kinshasa, des militaires très équipés ainsi que des policiers sont postés dans maints endroits stratégiques. A bord des véhicules circulent des policiers arguant des roquettes, des fusils…Ces véhicules sont notamment munis des dispositifs permettant de gicler de l’eau chaude. ‘’Il n’y aura rien après la publication des résultats’’, apaise Bisengemana, Inspecteur général de la police de la Rd Congo. Son propos paraphrase celui de Joseph Kabila, Chef de l’Etat sortant ,lors de sa campagne électorale à Matadi avait rassuré :’’il n’y aura rien, la situation est sous contrôle.’’

Dans un message télévisé hier sur la chaîne publique, Lambert Mende, porte-parole du gouvernement avait lui aussi rassuré les habitants, leur demandant de vaquer à leurs occupations. Malgré cet appel, les artères sont désertes, les magasins sont fermés,les taxis se font rares..Sur une des portes il est écrit :’’le magasin est fermé pour raison de fête religieuse’’.

Matadi à 365 km de Kinshasa ne connaît pas la présence visible des militaires. Ils seraient dissimulés. Seuls des policiers non armés sont visibles surtout dans les points chauds . La ville n’est plus trépidante,les habitants se sont terrés chez eux. Les fonctionnaires ont séché leurs bureaux,des écoles avaient demandés aux élèves de rester à la maison .  ’Je ne perds rien si mes enfants ne vont pas à l’école en cette journée de tension’’, a souscrit une habitante. A la radio télévision nationale congolais,chaîne provinciale où les syndicats remettent à leurs membres de sacs de riz à la veille des festivités,c’est aujourd’hui qu’ils les ont reçus .Et dans les marchés,les familles qui peuvent s’approvisionnent.  »Le danger nous guette »,lance une mère.

Dans plusieurs autres villes, il est aussi signalé une psychose au sein de la population.

Après 4 jours d’annonce des résultats partiels, c’est aujourd’hui qu’il est prévu la publication provisoire de l’élection provisoire selon le calendrier de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Le propos de l’opposant Etienne Tshisekedi qui se dit vainqueur fait craindre une farouche révolte en cas de proclamation de la victoire de Joseph Kabila.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.