Office congolais de contrôle : ‘’Je dois relancer la direction du Bas-Congo…’’

Office congolais de contrôle : ‘’Je dois relancer la direction du Bas-Congo…’’
Partagez

Camille Engwanda, Chef de direction provinciale de l'OCC/Bas-Congo à droite et son adjoint Jacques Kwuika/Infobascongo

Camille Engwanda, le nouveau chef de direction  provinciale de l’Office congolais de contrôle(OCC) du Bas-Congo a pris ses fonctions hier. Il promet redorer le blason de cet office. Publi-reportage.

’ ‘Je dois relancer la direction du Bas-Congo, redonner un autre souffle et une nouvelle vision. Nous irons partout chercher l’argent de l’OCC’’, a lancé déterminé Camille Engwanda au ciné-palace, le siège de cet office. Le nouveau chef de direction provinciale qui vient du Katanga remplace à ce poste Jacques kuika. Ce dernier est désormais son adjoint. Il a auparavant assumé pendant cinq mois l’intérim de la direction provinciale. ‘’Vous avez une mission noble, celui d’assurer la vie de plus de 60 millions de Congolais, soyez vigilant puisque le Bas-Congo est un coin stratégique d’entrée de produits au pays. Pour ce faire, vous devez travailler en collaboration ’’, leur a prescrit Jean-Pierre Mbala, le Président du Conseil d’Administration par intérim.

Depuis plusieurs années, l’OCC  se comptait parmi les structures de l’Etat les plus organisées. Cela se faisait remarquer notamment par le niveau de vie de ces travailleurs. Les rêves de beaucoup de Congolais étaient d’y travailler. Malheureusement, outre la suppression de certains frais notamment ceux de ”tally” dont il a été amputé, il a été miné par la mauvaise gestion.  Conséquence : les agents de cet office connaissent parfois de retard de paiement des salaires. C’est notamment pour cela que la délégation syndicale du Bas-Congo est montée en janvier dernier au créneau.

A l’Agence de Muanda, les agents ne veulent plus avoir des arriérés de salaire. Pourtant,le problème ne devait pas se poser dans cette cité côtière et frontalière ou il y a des sociétés pétrolières .  ”Malheureusement,ils bénéficient des exonérations de la part de l’Etat et d’autres dignitaires”,affirment une source. Le manque à gagner est de deux millions deux cents mille $ selon un responsable de  l’OCC.

Le nouveau chef de  direction provinciale promet aussi de trouver urgemment une solution au problème de l’agence de  Boma qui manque certains appareils de laboratoire. Cela évitera aux agents de se déplacer au laboratoire de Matadi pour faire des analyses.

Espoir

La détermination de Camille Engwanda  a fortement enchanté les agents. ‘’ C’est un ancien de l’OCC Matadi qui connait bien la maison. Avec son savoir faire, je suis certain que l’office va de nouveau conquérir ses lettres de noblesse’’, s’est réjoui un syndicaliste.

La nouvelle équipe dirigeante a aussi été présenté aux différentes agences de l’OCC par le Président du Conseil d’Administration par intérim.  ‘’ Je vous demande de les respecter’’, a -t-il demandé  .

Par Hélène Sodi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.