Bas-Congo : Les magistrats exigent des mesures sécuritaires

Bas-Congo : Les magistrats  exigent des mesures sécuritaires
Partagez

Le secrétariat général du Syndicat autonome des magistrats du congo(Synamac) du Bas-Congo au sud-ouest de Kinshasa ont déposé une pétition  auprès de plusieurs instances de la province ce samedi.  Il réclame des mesures sécuritaires.

‘’Les magistrats du Bas-Congo sollicitent l’intervention du gouverneur auprès du chef de l’Etat en vue de lui demander de s’impliquer personnellement pour que le salaire de 1600$  soit effectivement payé au magistrat le moins gradé…’’, relève le mémorandum du Synamac. Les quatre membres du secrétariat général l’ont déposé au gouvernorat, à l’assemblée provinciale, à la cour d’appel, à la cour militaire, au parquet général  et  à l’auditorat militaire.

Plus d’une fois, Joseph Kabila, le président de la République a fait savoir que ce salaire est un droit acquis depuis 2009. ‘’ A la paie de juillet au plus tard, si les 1600$ne sont pas payés, la présente vaut préavis de reprise de la grève déclenchée en 2011’’, a averti le secrétariat général.

Autre mesures sécuritaires, la non adoption par le sénat de la disciplinarité de la prise à partie du magistrat (ce qui va leur ôter  leur immunité) mais aussi l’interpellation des territoriaux pour qu’ils suivent la procédure en vue d’obtenir la sanction d’un magistrat en faute. Les magistrats font allusion au procureur de la République de Mbanza-Ngungu  mais aussi à un magistrat de Tshela. Ils étaient tous accusés d’être tracassiers.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.