Des habitants arrêtés à Mbanza-Ngungu et mis au cachot en Angola

Des habitants arrêtés à Mbanza-Ngungu et mis au cachot en Angola

campagne électorale à l'assemblée provinciale/Infobascongo

Les habitants des villages du secteur de Gombe -Sud en territoire de Mbanza-Ngungu sont victimes des  arrestations arbitraires par des policiers Angolais. Parfois, ils leurs ravissent leurs récoltes. Une motion incidentielle a été faite ce mardi à l’assemblée provinciale. Le cours des événements.

Fin septembre, des éléments de la police Angolaise commis au poste frontalier de Tuabangu à Uije en Angola ont fait incursion à            luzanga Mpanga à Gombe-Sud en territoire de Mbanza-Ngungu. Ils ont arrêté six habitants et leurs enfants. Ils les ont incarcérés dans leurs cachots après leur avoir ravi récoltes et outils aratoires. Trois semaines auparavant, ils ont mis la main sur d’autres habitants de Mbanza-Luanika, borne 26. Selon Pierre Kabangu Nsalambi, député provincial et auteur de la motion incidentielle ‘’ces arrestations sont monnaie courante’’.

C’est l’administrateur du territoire assistant et chef de poste d’encadrement administratif qui intervient pour leur libération. Il marche pour ce faire sur 30 km à pied faute de moyens de locomotion. Les deux pays partagent 75 km de frontière. Malheureusement, du côté des policiers congolais, ils sont mal lotis. ‘’ Ils ne sont que deux, sans vélo, sans talkie walkie et n’ont que leurs tenues pour travailler’’, déplore Pierre Kabangu qui signale en plus que ‘’le commandant est maladif’’.

Vite agir

‘’Il est grand temps de tout mettre en œuvre en vue d’une véritable diplomatie parlementaire agissante afin que cesse cette humiliation et ce théâtre de mauvais goût’’ ; propose le député. Président de l’assemblée provinciale, Léonard Nsimba promet ‘’de diligenter une mission parlementaire’’.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.