Interview : Politisée,la Repere se gangrène

La situation qui sévit à la Régie provinciale d’encadrement et de recouvrement des recettes (Repere) fait couler beaucoup d’encre et de salive. Doug Mputu, agent à cette structure parle d’une politisation. Il appelle à la reprise du travail pour renflouer les caisses de l’Etat.

Infobascongo : Doug Mputu, vous êtes agent à la Repere. Il a été décrété une grève dans votre régie mais il y a certains agents au travail. Qu’en est-il au juste ?

D.M : C’est une fausse rumeur. Il sied de rappeler que les gens de la Repere, nous sommes issue une structure apolitique. Il y a toute une procédure pour aller en grève. Elle a été biaisée et n’a pas suivi les prérequis en la matière. S’il est des faits reprochés à Deo Nkusu, le gouverneur intérimaire, il faille à ses amis signataires du mémo par respect du parallélisme de forme de rentrer auprès de la même autorité qui a pris la décision qui dérange. Mais,il faut signaler en tant que fonctionnaire de la province,nous n’avons pas qualité de contester une mesure illégale, soit elle car,du reste,nous demeurons apolitique et soulignons que nous devons rester dans ce cadre.

En tout cas, c’est une fuite en avant de la majeure partie des instigateurs de ce mouvement. Encore faut-il souligner qu’ils emportent avec eux, les esprits non avertis ce qui à mon sens est triste est dénudé de toute valeur intrinsèque de la part de ces instigateurs.

IFBC : Outre la nomination d’un directeur général et de deux directeurs généraux,les grévistes reprochent à Deo Nkusu d’avoir mal géré 16 millions de $ de recettes de la Repere pendant son intérim. Quel est votre jugement à propos ?

D.M : Qu’on nous prouve à suffisance de toutes ces allégations, quel est le vrai chiffre qui, déjà atteint pour certaines langues 13 millions de $ hier, 15 millions à ce jour et pas plus tard qu’il y a une minute 16 millions de $. Entre nous soit dit, l’affectation des fonds qui entrent pour le compte du trésor provincial, si audit il y a, est-ce que cela doit-il relever des agents de la Repere ou de l’assemblée provinciale ? Et à ce titre, il importe de souligner que durant tout le mandat de Son Excellence, Simon Mbatshi, la Repere n’a jamais été sujette à un contrôle. Fort curieusement, sans pouvoir verser dans la sympathie, nous sommes étonnés que le gouverneur ai sortant ait pu procéder à deux contrôles dont l’un audit de performance et l’autre audit de gestion proprement dite. Cela est le fruit d’une mission qu’il a diligentée pour avoir une idée sur la gestion du poumon financier de la province, qu’est la Repere. A ce titre, il a été produit un rapport par des inspecteurs des finances qui ont la compétence nationale qui, du reste, est éloquent du point de vue des établissements des malversations et de la gestion des ressources humaines. Entendu qu’en son temps et conformément à l’arrêté créant et organisant le fonctionnement de la Repere,il s’est dégagé un hiatus qui ne dit pas son nom tant en ce qui concerne le recrutement,la gestion ainsi que le traitement du social des agents.

IFBC : Une grève par le temps qui court doit avoir de graves conséquences pour la province, vous estimez ?

D.M : Oui, la Repere est le poumon financier de la province. A ce titre, elle mobilise les recettes pour le trésor provincial. S’il y a grève, ce manque à gagner qui le supporterait ? Les instigateurs de ce mouvement ? Voilà encore une dose de sympathie amère qui cache des velléités dans l’optique de torpiller l’action du nouveau comité de gestion qui a largement fourni ses preuves. Sans complaisance, posez la question à plus d’un à la Repere. Nous en appelons à la vigilance et à la sérénité de tous  les agents et cadres qui estiment être dans la légalité de pouvoir vaquer librement à leurs occupations en vue de renflouer les caisses du trésor public. Laissons la politique aux politiciens, demeurons sous notre étoffe des techniciens ou mieux d’administratifs en recherchant le plus possible les canaux pouvant ramener les recettes dans la caisse du trésor.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.