Un navire saisi au port de Matadi

Un navire saisi au port de Matadi

Matadi,un bateau à quai/infobascongo

Le Tribunal de grande instance (Tgi) de Matadi a saisi depuis le week-end dernier  Nedloyd de fielde, un navire de Maersk Lines. En plein déchargement de sa cargaison, le grutier a déposé  sur Sony Tshimpuka, un  docker qui dormait sur un conteneur le spreader qui l’a tué.

Nedloyd fielde est toujours à quai au port de Matadi. Le Tgi l’a immobilisé.

Le jeudi dernier vers 3 heures du matin, un grutier a déposé sur Sony Tshimpuka, un docker, le spreader (palonniers spécifiques pour conteneurs) pendant qu’il voulait prendre un autre conteneur dans ce navire de Maersk Lines. Malgré les cris de ceux qui vivaient la scène, personne d’entre les deux n’entendait, à en croire une source.

Après enquêtes, le parquet a autorisé qu’il soit établi le certificat de partance étant donné que l’assureur de Nedloyd est surplace. Mais, la partie civile a obtenu du Tgi une ordonnance ‘’’pour garantir la responsabilité’’. Ce que Me Cherine Luzayisu Avocat de Maersk Congo, représentant de Maersk Lines conteste : ‘’ Il n’y a pas péril en la demeure. La responsabilité doit être établie. En plus, ce grutier dépend de la Sctp.

Un spreader/Photo internet

Etant donné que Maersk est représenté ici,il ne fallait pas saisir le navire car,chaque jour,il faut payer entre 10 000$ et 15 000 $ ’’,s’insurge-t-elle(Sctp : Société commerciale des transports et des ports). Pour elle, ils obtiendront une assignation à main levée.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.