Bas-Congo : un habitant depose une requête en inconstitutionnalité contre le gouverneur

Bas-Congo : un habitant depose une requête en inconstitutionnalité contre le gouverneur
Partagez

Venant Wabelo

Une requête en inconstitutionnalité est introduite à la cour suprême de justice contre les actes et les décisions pris par Jacques Mbadu, le gouverneur du Bas-Congo par Venant Wabelo, un habitant de Matadi. Parmi les fautes qu’il évoque : la distribution des tracteurs de l’Etat aux membres du conseil provincial de sécurité.

Dans la deuxième partie de sa requête, Venant Wabelo évoque une répartition des tracteurs à lui-même, à son vice-gouverneur, aux membres du conseil provincial de sécurité et à ses collaborateurs ainsi qu’à d’autres officiels. ‘’ Pourtant, ils n’ont aucune activité agricole’’, dénonce-t-il.

En 2011, le gouvernement national a doté les provinces des tracteurs agricoles et accessoires. Le Bas-Congo en a reçu … Ils étaient accompagnés d’une instruction : ‘’ la gestion des équipements sera confiée à des structures privées identifiées et dotées d’une expertise et d’une capacité techniques et organisationnelles avérées…’’. ‘’ Le gouverneur s’inscrit donc totalement en faux au respect des attributions constitutionnelles du pouvoir central’’, fait savoir Wabelo. La situation de ces tracteurs a aussi été décriée par Albert Fabrice Puela, député national.

Autres dénonciations

La deuxième partie de cette requête fait aussi allusion à plusieurs aspects. Il s’agit : de la passation de marché de gré à gré de la réhabilitation du stade Damar à Matadi, du non respect de la chaîne de dépenses  et de la désignation du directeur de province et des chefs de division pour assurer le service minimum à la tête des ministères après la remise et reprise pendant qu’ils relèvent du gouvernement central.

La première partie se focalise aussi sur plusieurs dénonciations. Wabelo cite : l’entrée en fonction du gouverneur pendant qu’il n’avait pas encore présenté son programme et son gouvernement à l’assemblée provinciale et la prise des arrêtés. Parmi ces derniers celui portant démission collective du personnel politique, d’appoint et du bureau d’études de l’ancien gouvernement  mais aussi, l’ajout de six postes de hauts-commissaires et leur participation au conseil des ministres.

Le greffe de la cour suprême a envoyé un exploit à Jacques Mbadu depuis le 29 mai. Il demande au greffier principal de la cour d’appel de Matadi ‘’ de lui faire parvenir dans un bref délai ce document dûment assermenté’’.

‘’…je cherche l’intérêt du Bas-Congo’’

Malgré l’insistance d’un membre du gouvernement provincial de retirer sa plainte, Wabelo refuse. ’’ Je me suis battu pour que l’ancien gouverneur parte. Mais, je constate que l’actuel gouverneur fait pire. C’est un mauvais dirigeant’’, dit-il. Selon une source ‘’c’est parce qu’il n’a pas eu part au partage du pouvoir qu’il s’agite’’. Il cite le soutien de Mbadu lorsqu’il s’est fracturé, il y a peu. ‘’ Ce qu’il a fait, c’est une bonne chose mais je ne peux pas me taire. En plus, il me faisait signer à chaque fois une décharge qu’il brandit aux gens. De toute façon, je cherche l’intérêt du Bas-Congo’’, conclut-il.

A en croire un avocat, si le gouverneur perd ce procès, la cour suprême peut annuler les actes et sur le plan politique, le ministère de l’intérieur doit en tirer les conséquences. Mais, il se demande si cette requête va aboutir.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.