Muanda : des travailleurs en chômage à cause de leurs navires ravis par des militaires angolais

Muanda : des travailleurs en chômage à cause de leurs navires ravis par des militaires angolais

bord de l’Atlantique à Muanda/infobascongo

Les travailleurs de l’entreprise Bosa sont depuis ce mercredi en congé technique forcé. Ils ne peuvent plus travailler car leurs navires de pêche saisis par des militaires angolais sur les eaux maritimes congolais il y a près de deux semaines ne sont toujours pasrestitués. La Fraternité pour les droits de la population(FDP), une Ong de la cité côtière de Muanda s’insurge contre cette situation.

Les travailleurs de Bosa à Muanda vivent dans l’incertitude du lendemain. La direction de leur entreprise leur a demandé de rester à la maison faute de travail.

En effet, le 21 juin vers 13 heures, un compartiment militaire angolais armé des mitraillettes a poursuivi sur les eaux maritimes congolaises les navires de pêche Bosa P 1 et Bosa S 1 selon Willy Iloma, président de la FDP. Ils (militaires) ont acheminés ses navires et leurs contenus à Cabinda en Angola. Il s‘agit d’environs deux tonnes de poissons, filets de pêche, vêtements, bacs à poissons, bidons d’essences, anti-incendie, téléphones cellulaires et de l’argent. La FDP signale que les 12 membres d’équipage (cinq Chinois et sept Congolais) ont été copieusement fouettés et jetés au cachot de Povo-Grande. Zhouyan, un sujet Chinois est tombé malade à cause de ces sévices.

Recommandations

‘’ Nous demandons aux autorités militaires de la base navale de Banana à Muanda de sécuriser les eaux congolaises et les exploitants, aux autorités cabindaises de réparer les préjudices causés; de veiller à la paix entre les deux états, au gouvernement congolais de protéger les investisseurs étrangers et nationaux…’’, conclut Willy Iloma.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.