CENI Bas-Congo : ‘’…Nous refusons que l’on prenne un seul véhicule…’’

CENI Bas-Congo : ‘’…Nous refusons que l’on prenne un seul véhicule…’’
Partagez

Le député national Albert Fabrice Puela/Infobascongo

Le député national Albert Fabrice Puela/Infobascongo

Le chargé de la logistique de la Commission électorale nationale indépendante(CENI) vient de demander au bureau de représentation de cette commission au Bas-Congo d’envoyer tous les véhicules de ses antennes à Kinshasa. Ils doivent servir des moyens de locomotion aux membres du bureau du président. Une décision que conteste Fabrice Puela, député national mais aussi quelques membres de bureau provincial.

‘’ C’est quelle histoire ! Nous refusons que l’on prenne un seul véhicule. Pourquoi seulement au Bas-Congo ? Nous refusons que Kin pense que les Bakongos ne peuvent pas lever le ton. Le responsable de la logistique qui a des affinités avec le secrétaire exécutif provincial de la CENI s’arrange pour qu’on prenne les autres moyens de locomotion sauf le sien. Pourquoi on ne demande pas justement les jeeps parties au Sud –Kivu, Equateur, Katanga et au Maniema ?’’’, se demande consterné, Albert-Fabrice Puela. Il se souvient des groupes électrogènes récupérés dans les mêmes conditions par une autorité de la CENI en octobre dernier. ‘’ Après qu’on ait pris ceux qui étaient dans les différentes antennes à Kimvula, à Matadi, un peu partout comme quoi, c’était pour une réparation, on n’a jamais ramené ces groupes électrogènes. On a appris que ce sont des groupes électrogènes qui se trouvent dans les résidences aujourd’hui’’’, dénonce-t-il.

 

‘’Il faut que des voix s’élèvent’’

Du côté du bureau provincial, un des membres souligne qu’ils ne vont pas s’exécuter. Mais que pourront faire quelques responsables du bureau provincial de la CENI et Puela face à la volonté de Kinshasa? C’est à cela que ce dernier lance :  »il faut que des voix s’élèvent.Tant que nous aurons le souffle de vie, nous ne tolérerons pas que l’on puisse se moquer de la province du Bas-Congo par les gens d’autres provinces mais aussi par les fils du Bas-Congo’’’.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.