Bas-Congo : pour éviter un effondrement,l’assemblée limite les invités à sa session d’ouverture

Bas-Congo : pour éviter un effondrement,l’assemblée limite les invités à sa session d’ouverture
Un des murs fissurés de l’édifice abritant l'assemblée provinciale/Infobascongo

Un des murs fissurés de l’édifice abritant l’assemblée provinciale/Infobascongo

L’assemblée provinciale du Bas-Congo vient d’ouvrir sa session ordinaire de septembre en son siège au ciné- palace à Matadi . Les invités sont limités pour éviter que ce bâtiment construit il n’ y a que trois ans s’écroule.

Seulement une centaine d’invités dans hémicycle cet après-midi. ‘’ Vous ne pouvez pas accéder dans la salle madame, mettez-vous ici dehors ‘’, explique Gama, le protocole de l’assemblée provinciale. Ses collègues tiennent le même langage, ils respectent les instructions reçues de la hiérarchie. Pourtant, lors de l’ouverture des sessions, ils sont parfois plus de deux cents. Le nombre devait être plus abondant à cette session présidée par Léonard Nsimba, le président. Malade, il a été absent depuis plusieurs mois. Sa présence a notamment drainé du monde. Mais, c’est à travers un écran géant, à l’esplanade de l’assemblée, qu’ils le suivent. En effet, ce bâtiment inauguré avec pompe, il y a trois ans est fissuré.  »C’est pour limiter les dégâts que le nombre d’invités est limité », précise un député.
Construit en 2010 par  Richard Mageko, un membre de la Majorité présidentielle avec le financement du gouvernement provincial, les travaux ont coûté plus que prévu. Le marché était de gré à gré. La société civile du Bas-Congo avait crié à la corruption. Cet après-midi, la tension est montée d’un cran. ’’ Ce sont des aventures.C’est comme si nous assistons à un feuilleton. Pourquoi ne pas arrêter l’entrepreneur? », s’intérroge un habitant furieux. ’’L’entreprise qui avait mal construit ce bâtiment doit rembourser l’argent perçu, puisqu’on va le reconstruire ’’, apaise François Nzamasumu, le rapporteur adjoint. Et de poursuivre:‘’nous avons déjà lancé des appels d’offres. Le gouvernement a déjà accepté de refinancer la construction de ce bâtiment, d’ ailleurs n’eût été les concertations nationales, les travaux allaient déjà démarrer‘’.

vote à mains levées a l'Assemblée provinciale du Bas-Congo/Infobascongo

vote à mains levées a l’Assemblée provinciale du Bas-Congo/Infobascongo

Léonard Nsimba focalise son discours sur cette session essentiellement budgétaire. Au sujet de la problématique de la réintégration au sein de l’organe délibérant de quelques anciens ministres, élus députés provinciaux en 2006, il lance:‘’par respect au principe sacro-saint de la séparation des pouvoirs, il nous semble indiqué de laisser à l’organe judiciaire compétent de se prononcer en toute indépendance ‘’. Il évoque aussi dans son discours la nécessité de la cohésion provinciale mais aussi  les divergences d’opinions d’actualités dans la province lors des vacances parlementaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.