Rd Congo : les obsèques de l’épouse de Charles Kisolokele ravivent la tension entre les kimbanguistes

Rd Congo : les obsèques de l’épouse de Charles Kisolokele ravivent la tension entre les kimbanguistes
Polémique autour des obsèques de Pauline Nsalulu, épouse de Charles Kisolokele, premier chef spirituel de l’église Kimbanguiste. Pendant que sa dépouille mortelle est prévue d’être pleurée au centre d’accueil Kimbanguiste et inhumée à Nkamba, l’aile dissidente choisit Monkoto, leur lieu de culte.
1920272_10202441662419481_375395421_n‘’La dépouille mortelle de maman Pauline Nsalulu sera retirée de la morgue de la clinique Ngaliema à Kinshasa ce lundi 3 mars 2014. Elle sera pleurée à Monkoto’’, indique le communiqué diffusé ce dimanche sur la Radio télévision nationale congolaise. Pourtant, des dispositions sont prises pour que l’épouse du premier chef spirituel soit pleurée avec grand bruit au centre d’accueil Kimbanguiste.
Depuis la semaine dernière, le corps de la défunte devait être retiré de la morgue. Malheureusement, il a été changé du tiroir. ‘’Lorsque les femmes kimbanguistes sont allés habiller la dépouille mortelle de maman Pauline, elles ne l’ont plus trouvé dans le tiroir 21. C’est après enquête qu’elles l’ont trouvé dans le tiroir 54’’, regrette un kimbanguiste. Venue au centenaire de la naissance de feu son époux le 12 février dernier, Nsalulu qui vivait en Europe est décédée six jours après. Selon un kimbanguiste de l’aile Monkoto  » les conditions posées par des responsables de l’autre aile sont difficiles et ne favorisent pas l’inhumation en toute quiétude de l’épouse de Sa grandeur ».
Difficile réconciliation
Depuis plusieurs années, l’Eglise kimbanguiste est divisée. Les enfants de feu le premier chef spirituel de cette église ont choisi la dissidence. Avec eux, leur mère. Ils ne se rendent plus au centre d’accueil kimbanguiste à Kinshasa encore moins à N’Kamba au Bas-Congo, siège social de cette église. C’est à Monkoto à Kinshasa que l’aile dissidente se réunit. Les efforts de l’Etat congolais à les réconcilier se sont révélés vains.
Avec la mort de l’épouse de Charles Kisolokele, la tension est montée d’un cran. En effet, les prescrits de l’église veulent qu’elle soit inhumée à N’Kamba que les kimbanguistes appellent : terre sainte. Son caveau y a déjà été aménagé. Malheureusement, les violons sont loin de s’accorder. Il est probable qu’elle soit enterrée aux côtés de sa fille Marianne Kisolokele à Kasangulu.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.