Bas-Congo: Lancement de la campagne de vaccination contre la polio et la rougeole

Bas-Congo: Lancement de la campagne de vaccination contre la polio et la rougeole
Vaccination par voie orale / Infobascongo

Vaccination par voie orale / Infobascongo

En vue de contribuer à la réduction de la morbidité et la mortalité infanto-juvénile, le ministère de la santé vient de lancer ce matin la campagne de vaccination contre la rougeole et la poliomyélite dans les  zones de santé du Bas-Congo. Cette campagne qui procédera par stratégie fixe et fixe avancée consistera à l’administration du vaccin anti polio(VPO) aux enfants de 0à59 mois et du vaccin anti-rougeole (VAR) à ceux de 6 mois à 10ans.En raison du vol de l’argent destiné à cette campagne à l’antenne de Mbanza-Ngungu,les enfants risquent d’être pénalisés.

Du 29 au O2 aout , 1196822 enfants de six mois à dix ans sont attendus dans différents sites de vaccination de la province pour l’administration du VAR dans les zones de santé du Bas-Congo, et environ 672 922 enfants de 0 à 59 mois pour le VPO. Les enfants de l’antenne de Mbanza-Ngungu risquent de ne pas bénéficier des vaccins à cause du vol de 185 000$.  Les parents devraient emmener leurs enfants au site le plus proche contrairement aux années antérieurs. Pour ceux-ci, bien qu’habituer à attendre les vaccinateurs à domicile, la distance importe peu ’’ la santé de ma fille passe avant tout, quel que soit le lieu, je suis prête à me déplacer pour son vaccin’’, déclare Cynthia Fatuma, mère d’une gamine d’une année. Depuis quelques années, plusieurs actions de vaccination de routine ont été menées pour lutter contre cette épidémie au Bas-Congo. Malgré ces interventions, la province a enregistré au cours du semestre dernier 678 cas suspects de rougeole repartis dans différents zones de santé dont quatre à Matadi. Le ministère de la santé a donc jugé les actions de routines peu efficaces à cause de la mauvaise conservation des vaccins ainsi que la mauvaise technique des prestataires. Thérèse Mambu, ministre provinciale de la Santé soutient efficacement les stratégies fixes et affirme que le gouvernement provinciale ne ménagera aucun effort qu’en à l’organisation de ces activités .Erick Nsasa, médecin inspecteur provincial invite tous ces confrères à s’adonner pour la réussite de cette campagne  ‘’les médecins chefs de zone sont appelés à utiliser leurs talents pour réaliser une campagne de qualité afin de vacciner tous les enfants ciblés par ces interventions’’.

Rosianne Nduli

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.