Matadi : sortie de la clandestinité, Rebecca Ntumba reste prudente

Matadi : sortie de la clandestinité, Rebecca Ntumba reste prudente
Partagez
Rebecca Blandine Ntumba, journaliste à la Rtm / Infobascongo

Rebecca Blandine Ntumba, journaliste à la Rtm / Infobascongo

Après avoir tergiversée, Rebecca Blandine Ntumba, journaliste à la Radio télé matadi(Rtm) a finalement répondu hier à la convocation du parquet général. Elle faisait suite à son émission : invitée de la rédaction. Celle-ci a reçu lundi dernier, Albert-Fabrice Puela, député national. Bien qu’elle soit sortie de la clandestinité, elle reste sur ses gardes.

Auprès du substitut du procureur général, Rebecca Blandine Ntumba s’est fait accompagner de son avocat. Le substitut voulait savoir qui a invité Puela ? Qui a proposé les questions etc. Après avoir suivi cette émission, il lui a fait savoir qu’il ne lui reprochait  de rien bien qu’elle ait laissé l’invité aller au-delà. C’est aussi ce reproche formulé par le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication(CSAC).

Le 21 juillet dernier, la journaliste a reçu Albert-Fabrice Puela, député national, élu de Matadi. Le CSAC a suspendu cette émission pour 15 jours. Le mercredi 23 juillet, le parquet général a convoqué le directeur des programmes de la RTM puis finalement Rebecca. Déjà, des policiers se sont présentés chez elle. ‘’ Ils sont venus chez moi, heureusement que mon mari leur a dit que je n’étais pas là. Je me suis sentie en insécurité voilà pourquoi, je m’étais déplacée’’, explique-t-elle. Malgré que tout semble revenu à la normal, elle reste prudente :’’avec ce que je viens de vivre, je n’ai pas confiance’’, conclut-elle.

 

One Response to "Matadi : sortie de la clandestinité, Rebecca Ntumba reste prudente"

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.