Bon comportement de la police au meeting du député Puela

Bon comportement de la police au meeting du député Puela
Partagez
Le député national Albert Fabrice Puela s'adressant aux matadiens

Le député national Albert Fabrice Puela s’adressant aux matadiens

Albert-Fabrice Puela , député national a tenu un meeting hier samedi à l’esplanade de la commune de Mvuzi.  Pour lui, le Bas-Congo est en déphasage avec la loi étant donné que le principe de séparation des pouvoirs est foulé aux pieds. L’assemblée et le gouvernement provincial ne font plus une institution. La police a été impartiale.

Ce sont des policiers équipés qui maintiennent l’ordre au meeting d’Albert-Fabrice Puela à l’esplanade de la commune de Mvuzi. Ils ont barré la route à certains jeunes qui soutiennent le gouvernement provincial et qui promettaient l’enfer à ce député national. ”C’est ce genre de police qui travaille pour tout le monde qu’il nous faut”, se réjouit Junior Kisonga, un habitant. ”La police est apolitique”, se vantait un officier supérieur. L’élu de matadi accuse l’organe délibérant d’être de mèche avec le  gouvernement provincial. ”J’ai écrit au président de l’assemblée provinciale pour lui rappeler les prérogatives de l’institution qui l’anime . Sans complaisance, il doit jouer son rôle, celui d’initier les contrôles de tous les actes de  l’exécutif. Curieusement, ce sont  les membres du gouvernement provincial et leurs collaborateurs qui vont me répondre en lieu et place du président.  Est-ce normal?”, s’est-il interrogé. Et de poursuivre:”dans ma lettre, j”ai relevé notamment: le dossier des tracteurs agricoles distribués aux membres du conseil provincial de sécurité, qui malheureusement, ne travaillent plus au Bas-Congo, le budget alloué à la campagne agricole 2013 ayant entrainé l’emprisonnement et la mort de Raymond Nsumbu, ancien ministre de l’Agriculture, l’escroquerie dans le recrutement à la Régie provinciale d’encadrement des recettes(Repere) moyennant 1000 Fc(1,1$) avec  9100 candidatures reçues pour 400 places alors que chaque député provincial a déjà un quota de cinq personnes à faire embaucher, le détournement de neuf jeeps destinées à la Repere. Alors qu’on a doté l’institution de 11 jeeps sur la facture d’achat de ces engins figure 20 et l’instauration des  péages sur plus 30 routes non préalablement réhabilitées, la non rétrocession aux entités décentralisées sans justification valable”.

Il a aussi évoqué le projet de la révision constitutionnelle. A propos il invité les matadiens a barré la route à la majorité présidentielle. Il a brandi l’article 64 de la constitution qui autorise à tout congolais ”à s’opposer à tout politicien qui tentera de s’accaparer du pouvoir par des voies non démocratiques ou qui tentera de s’éterniser au pouvoir par la révision de la constitution à la veille des élections”.

Une foule de matadiens au cours d'un meeting de A.F Puela

Une foule de matadiens au cours d’un meeting de A.F Puela

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*