Bas-Congo : les députés pour la protection des infrastructures et des activités scolaires

Bas-Congo : les députés pour la protection des infrastructures et des activités scolaires

Clôture de la session ordinaire de septembre 2014 à l ‘Assemblée provinciale, au ciné-palace, à Matadi, chef-lieu du Bas-Congo. Les députés se sont félicités de l’adoption des propositions d’édits notamment celui de la protection des infrastructures et des activités scolaires en province.

vote à l'assemblée provinciale/Infobascongo

vote à l’assemblée provinciale/Infobascongo

Au cours de cette session essentiellement budgétaire, les élus du peuple ont adopté entre autre une proposition d’édit portant mesures de protection des infrastructures et des activités scolaires au Bas-Congo. Fin novembre dernier, la commission politique, administrative et juridique  a travaillé sur la réglementation de toutes les activités se déroulant dans le périmètre des infrastructures scolaires et de certaines activités susceptibles de nuire à la formation des enfants. ‘’Des espaces scolaires sont de plus en plus menacés de spoliation par la construction tout autour des maisons d’habitation, des débits de boisson, des garages, des cinés et d’autres activités de fortune qui déconcentrent les élèves. Des espaces scolaires vides sont utilisés comme un terrain de football pendant que les enfants sont entrain d’étudier. L’enceinte scolaire est utilisée  parfois comme des petits ports secs’’. C’est extrait du rapport de cette commission.

Moisson abondante                    

Fort de ce constat, la commission a pris quelques mesures pour faire appliquer cet édit une fois promulgué par le gouverneur de province.‘’Les salles de projections cinématographiques et celles des jeux video ne peuvent admettre les enfants en âge de scolarité que le samedi de 13heures à 17heures et le dimanche, toute la journée jusqu’à 17heures. Les enfants en âge de scolarité ne peuvent exercer que des activités scolaires après 18 heures. Les récalcitrants seront punis d’une peine de sept jours à un mois de servitude pénale et d’une amende allant de 100.000 Fc(110$) à 500.000 Fc(550$) ou de l’une de ces peines seulement’’, poursuit l’extrait du rapport. L’édit a été proposé par  le député Philippe Muanda. Outre cet édit ,les édits sur la loi relative aux finances publiques,sur la reddition des comptes de la province pour l’exercice clos, en l’occurrence celui de 2013 ont été aussi adoptés. ‘’Avec près de 85% des matières prévues au calendrier de la session traitées au cours d’une quinzaine de séances plénières, des dizaines de réunions tenues dans chacune de nos trois commissions permanentes, l’Assemblée provinciale du Bas-Congo peut s’enorgueillir d’être l’une des plus performantes du pays’’,se félicite Léonard Nsimba, le président.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.