Kongo Central : le journaliste Daniel Safu bénéficie aussi de la grâce présidentielle

Kongo Central : le journaliste Daniel Safu bénéficie aussi de la grâce présidentielle

En vue de désengorger les prisons de la Rd Congo,le chef de l’Etat a gracié des prisonniers. Au Kongo central, ce sont ceux de Matadi et Boma qui sont concernés. Hier mercredi,les prionniers de Matadi ont quitté le Camp Molayi. Parmi eux, Daniel Safu, journaliste.  La joie a été au comble.

A la cour de la prison centrale du camp Molayi à Matadi, 22 prisonniers viennent retirer le document qui certifie leur libération.L’appel nominal est faite par Jacques Mbadu, le gouverneur. Ils sont bénéficiaire de la grâce présidentielle. Daniel Safu, l’un d’eux lance ‘’ Je remercie le chef de l’Etat. Je remercie aussi la sécurité provinciale. Un grand merci encore au chef de l’Etat mais là, j’aimerai ajouter au- delà des remerciements au chef de l’Etat que ce mouvement ne puisse pas s’arrêter. Qu’on puisse libérer ceux qui sont restés. Qu’ils obtiennent aussi la même libération de la même manière que nous afin que ces remerciements soient totaux’’

En juin dernier, le tribunal avait condamné l’éditeur du journal Le Point saillant plus à 2 ans de prison pour imputations dommageables et outrage au chef  de l’Etat.

Désengorger les prisons

Ce jeudi, le gouverneur de province se rend à Boma pour présider la même cérémonie à la prison centrale où quatre prisonniers vont être libérés.

Cette grâce présidentielle a été annoncee par Alexis Thambwe, ministre de la Justice, le lundi 4 janvier dernier.  Il a fait savoir que  1 200 prisonniers du pays bénéficieraient d’une libération conditionnelle  pour désengorger les prisons. Il s’agit de ceux qui  ont purgé le quart de leur peine et dont le comportement en prison a été exemplaire.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.