CAN 2019:le réveil des Léopards

CAN 2019:le réveil des Léopards
Partagez

Après deux défaites cuisantes devant l’Ouganda et l’Egypte, la RDC bat largement le Zimbabwe 4-0. Les fauves congolais se réveillent enfin.

Une équipe remaniée, un 4-4-2 payant, un premier but matinal, des joueurs qui retrouvent leurs repères et des sensations de grands footballeurs. En défense, Issama Mpeko très inspiré; Chancelle Mbemba et Marvel Tisserand qui font un sans faute; Mulumbu de retour excellent en milieu comme Moke et Magoma; Bolingi tel un vrai fauve toujours à l’affût et auteur de la toute première réalisation de la RDC dans cette compétition et Cédric Bakambu qui retrouve le sens du but et marque par deux fois. Des cadres laissés sur le banc ou absents, des retours gagnant ou des remplacements payants. on note la bonne entrée de Meschak et de Asombalanga, décisifs tous les deux. L’un, à l’origine d’un but et l’autre quatrième buteur du jour. Bref, la tactique du technicien congolais Florian Ibenge a tout simplement payé. Le slogan  » Ibenge coachez », recouvre sa valeur avec à la clé un cinglant 4-0 infligé aux Warriors dont le deuxième gardien semblait avoir la tête à Harare fautif sur trois des quatre réalisations des Léopards.

Sursaut tardif?

Avec cette victoire inespérée, la RDC engrage trois précieux points et annule la différence de buts, mais est troisième de son groupe. L’Egypte s’étant facilement défait de l’Ouganda s’adjuge la première place du groupe avec neuf points. Sa victime du jour l’Ouganda est deuxième avec quatre points. Le Zimbabwe est éliminé avec un seul petit point obtenu face à l’Ouganda. La RDC va-t-elle figurer parmi les quatre meilleurs troisièmes? C’est la question qui tarrode et le onze national comme son 12ème homme, le peuple congolais. En attendant l’issue lundi et mardi des dernières rencontres de la troisième journée, il faut prier et espérer.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.