Kongo central : la SGRN demande à Félix Tshisekedi de maintenir l’accord de 11 000 Mw déjà conclu pour le projet Inga 3

Kongo central : la SGRN demande à Félix Tshisekedi de maintenir l’accord de 11 000 Mw déjà conclu pour le projet Inga 3

Les organisations de la société civile, membres de la Synergie pour la gouvernance des ressources naturelles (SGRN) du Kongo central ont lancé, jeudi 22 août, au cours d’une conférence de presse,un appel demandant au président de la République Félix Tshisekedi de résister à ceux qui veulent que l’accord de 11 000 Mégawatts déjà conclu pour que le projet Inga 3 soit abandonné au profit d’un nouvel accord des dettes pour ne produire que 4 000 Mégawatts

 » la SGRN supplie le Chef de l’État de rester visionnaire et réaliste en s’appuyant sur un vrai socle ancré déjà dans une fondation en béton puisqu’un groupe (ADPI-RDC) chargé du développement, de la promotion et de la mise en œuvre du projet Grand Inga dont Inga 3 constitue la première phase du projet Inga. Il faut résister à la distraction de ceux qui voudraient qu’on abandonne l’accord de 11 000 Mégawatts déjà conclu au profit d’un nouvel accord des dettes pour ne produire que 4 000 Mégawatts. Et les co-développeurs dans un partenariat gagnant gagnant. Projet qui n’apporte pas de dettes à l’État congolais, mais, permet le risque de venir investir dans notre pays », a déclaré Jacques Bakulu,président de la SGRN. Ces ONG disent avoir remis à Tshisekedi,un document de trois pages à ce sujet.

La SGRN note que , »le Grang Inga produira 60 000 Mégawatts dans sa phase finale. Et les travaux coûteront plus de 60 milliards de dollars pour une durée de trente ans ». Pour elle, il s’agit d’un projet majeur, qui aura une influence considérable tant pour la RDC que pour des nombreux autres pays.

Espoir sur le président

Pour n’avoir pas été associée ni consultée à l’organisation du premier forum sur l’énergie à Matadi, la SGRN demande à ADPI-RDC, » de rendre disponible une copie de l’accord signé entre la RDC et le consortium afin de leur permettre de l’analyser, le critiquer et le vulgariser ».

« Au chef de l’État de s’impliquer personnellement pour le respect de cet accord déjà signé et existant; d’user de son pouvoir pour le début effectif des travaux de construction du barrage Inga 3 en tenant compte des revendications formulées au profit des communautés affectées par ledit projet et au même moment, démarrer aussi les travaux de construction du port en eaux profondes de Banana », a ajouté Bakulu.
La SGRN compte une cinquantaine d’ONG de défense de l’environnement et ressources naturelles dans le Kongo Central.

Par Dany KINDA-N’ZITA

One Response to "Kongo central : la SGRN demande à Félix Tshisekedi de maintenir l’accord de 11 000 Mw déjà conclu pour le projet Inga 3"

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.