Kongo central:des adeptes de Ne Muanda Nsemi bloquent la nationale n°1 à Kinzau-Mvuete

Kongo central:des adeptes de Ne Muanda Nsemi bloquent la nationale n°1 à Kinzau-Mvuete

Pas de circulation sur la nationale n°1 Matadi-Boma,à hauteur de Kinzau-Mvuete en territoire de Sekebanza, au Kongo central. Ils se disent être victimes  »d’injustice ».

Dès 5 heures du matin, ils ont barricadé la nationale n°1 à hauteur de Kinzau-Mvuete avec un gros palmier et des pneus en feu. Les véhicules qui proviennent de Moanda, Boma, Lukula, Tshela et autres contrées en amont de Kinzau Mvuete ne peuvent plus circuler. Mêmement pour ceux en provenance de Kinshasa,Matadi…qui y vont. Sur un carton, ils ont écrit:  »Trop,trop,trop! Journée morte à cause des injustices envers les Bakongo. » Rien n’a encore été relevé sur la nature de ces injustices. Mais il est aussi connu que dans le Kongo dieto, feuillet de BDM déjà largement  répandu à Sekebanza , dans son numéro 4502 du 12 avril 2020, ils ont un autre message contre les non originaires.

Retour à la normale

Dans la furie de ces adeptes,ils ont demandé à deux militaires non originaires qui travaillent à Kinzau Mvuete de quitter endéans 48 heures cette localité. Selon un agent de sécurité,ils menacent de mort une autorité locale qui aurait pourtant passé un message de paix dans une radio locale.

Depuis le 13 avril, des ‘’makesas’’ de BDM sont dans les rues pour porter leurs desiderata (Makesa, soldat en Kikongo, Ndlr). Des échauffourées avec la police à Kisantu et Sona Bata ont fait quatre morts et plusieurs blessés. Président de l’Assemblée provinciale du Kongo central Anatole Matusila,’’condamne  fermement toute veilleté  de déstabilisation de la province du Kongo central par des actes de xénophobie incompatibles avec l’hospitalité légendaire séculaire des Ne Kongo dont la culture de la paix a été léguée par les bambuta’’(Bambuta,les aînés,Ndlr). ‘’ Je dénonce et condamne cette violence  inutile qui n’apporte rien au pays et à ses auteurs’’, a renchérit, Fabrice Puela, député national élu de Matadi.

Dans plusieurs interventions de Ne Muanda Nsemi, il réclame la réhabilitation de son palais royal saccagé sous le régime de l’ancien président Joseph Kabila, la perte de ses véhicules, de son argent,le paiement de ses émoluments quand il était député national etc.

Selon l’administrateur du territoire de Sekebanza Ferdinand Ndunga, »les choses sont rentrés à la normale ». Le vice-gouverneur a présidé une réunion à laquelle ont pris part,le ministre provincial de la Justice, les autorités locales et des adeptes de BDM.

2 Responses to "Kongo central:des adeptes de Ne Muanda Nsemi bloquent la nationale n°1 à Kinzau-Mvuete"

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.