Matadi: le premier mort de Coronavirus inhumé

Matadi: le premier mort de Coronavirus inhumé
Partagez

Matadi, au Kongo central enterre sa première victime de Coronavirus. Il s’agit d’un homme malade et qui avait été testé positif parmi les quatre cas confirmés le 01 mai.

Selon une source bien renseignée cet homme est enterré au cimetière de Boko. Pendant que sa dépouille mortelle était en route pour Mbanza-Ngungu, instruction a été donnée pour qu’il soit mis en terre directement. Du coup, le cortège funèbre a fait demi-tour pour Boko. En effet, c’est pendant le rapatriement du corps à Mbanza-Ngungu que l’INRB a joint Matadi et a livré les noms des personnes atteintes de Covid-19 du 01 mai que, il a été réalisé que ce corps est lié aux échantillons positifs au Covid-19.
Une autre source signale que ce monsieur avait été incarcéré il y a peu à la prison centrale du Camp Molayi.  »Des dispositions ont été prises pour que cette institution carcérale soit desinfectée », informe cette source.
Mais la grande bataille est de retracer les contacts et les contacts de contacts.

Erreurs

Matadi enregistre son premier décès mais des habitants continuent de refuser de donner du crédit à ce que les autorités, les professionnels de la santé et les médias disent. Et avec une communication qui bat de l’aile, l’incrédulité s’encre davantage. Il faut ajouter à cela le manque de prise des décisions draconiennes et des sanctions. Des chambres froides sont bondées des gens, des marchés, des chantiers etc. Les gestes barrières battent de l’aile à Matadi, des habitants sont en danger.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.