Éxetat: seules deux sourdes-muettes présentes à la dissertation au Kongo central

Éxetat: seules deux sourdes-muettes présentes à la dissertation au Kongo central
Partagez

Sur toute l’étendue du Kongo central, il n’y a que deux sourdes-muettes qui se présentent à l’examen d’Etat (Éxetat). Une situation qui illustre bien les problèmes de scolarisation de cette catégorie.

Elles sont les seules dans la province éducationnelle Kongo central 1 à faire face à la dissertation. Elles sont de la 6ème année commerciale au complexe scolaire Florencia de Boma, deuxième ville du Kongo central. L’école, une des rares de l’enseignement spécial dans la province éducationnelle Kongo central 1, accueille des élèves sourds-muets. Dans les provinces éducationnelles du Kongo central 2 et 3, une source affirme aussi qu’aucun sourd-muet ne présente l’Éxetat (baccalauréat, Ndlr) .

 » Merci mon Dieu pour ta grâce  »

Les élèves sourds-muets sont peu nombreux à passer le test national de fin d’études primaires (Tenafep) et du coup ils brillent par leur absence dans les épreuves d’examen d’état. A Matadi où se trouve une école privée pour sourds-muets, une seule personne participe à l’examen d’état 2020 . Vasco Futi, un jeune très intelligent et très habile en informatique s’est déplacé pour Kinshasa, à 365 km de la ville portuaire pour cause d’absence d’infrastructures adéquates pouvant abriter le cycle secondaire. Depuis le 27 août dernier, il a reçu son code d’accès au centre Kasa-vubu, à l’Ecole primaire 5 Lisala , Il présente en commerciale informatique. « Merci mon Dieu pour sa grâce.  », a-t-il écrit à la rédaction de www.infobascongo.net. Il se rend le 1er septembre avec un interprète pour la suite des épreuves de français. « L’enseignement spécial exige encore beaucoup de travail en RDC. », explique Edgar Mwandwe, Proved du Kongo central 1. Les heureux lauréats sourds-muets du Tenafep 2020, qui étaient une vingtaine dans la capitale du Kongo central peuvent néanmoins se réjouir. Le Complexe scolaire Espérance tout juste sorti de terre dans l’enceinte de la cathédrale Notre-Dame de Fatima, leur est entièrement consacré. « Ce sont des personnes à part entière et nous tenons à leur éducation. », expliquait le Directeur de l’école lors du Tenafep. Les travaux de ce Complexe scolaire qui va accueillir ses premiers élèves l’année scolaire 2020-2021, ont duré six mois. La construction a été financée par Caritas Matadi. La ville ne dispose d’aucune infrastructure scolaire officielle pour sourds-muets.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.