Placide Nyembo: »Je veux effacer le concept Kuluna au Kongo central »

Placide Nyembo: »Je veux effacer le concept Kuluna au Kongo central »
Partagez

Le commissaire provincial de la Police nationale congolaise (PNC) au Kongo central, le commissaire divisionnaire adjoint Placide Nyembo Ngalusha s’engage à éradiquer le phénomène Kuluna au Kongo central. Il l’a déclaré à la presse après sa première parade post-état d’urgence, tenue au commissariat provincial, à Matadi.

Le ton martial et sûr de lui, le commissaire divisionnaire adjoint est formel. « Je veux effacer le concept « Kuluna » du Kongo central. Je ne veux plus en entendre parler dans cette province. C’est un défi que je me donne et je dois le relever », promet-t-il. Mais le défi que s’est fixé le commissaire provincial de la police semble une montagne (Kulunas, racketteurs, Ndlr). En effet, depuis son avènement en janvier 2020, la province notamment sa capitale Matadi connait une recrudescence du banditisme: Vols à mains armées, assassinats dont le dernier exemple est celui du député provincial Albert Nsimba, attaques des kulunas, qui plus est, se sont illustrés tout récemment par une bagarre rangée meurtrière entre gangs rivaux dans la commune de Mvuzi…Parmi ceux qui vols et tuent, il y a aussi des hommes en uniforme. Et quand les journalistes parlent d’un défi prétentieux, Placide Nyembo rétorque: « Appelez ça comme vous voulez, mais c’est mon travail de mettre hors d’état de nuire tous ceux qui troublent la quiétude de la paisible population du Kongo central. J’ai des hommes et les moyens pour le faire. »

Une police des résultats

A ses hommes dont les commandants de districts venus de toute la province, le commissaire provincial a rappelé la mission de la police: protéger la population, ses biens et les institutions de la République. Avec son cri de guerre fétiche « hourra », il a galvanisé ses troupes qui en ont bien besoin. Il attend d’eux, la discipline et surtout des résultats. « J’ai rappelé à ma troupe qui détient les moyens qu’il faut de m’arrêter ces kulunas et de mettre fin à ce concept. Avec moi, c’est une police de résultats que je veux. Alors, que ma troupe se mette au travail et m’apporte des résultats », commande-t-il.
En nombre insuffisant et confrontés à des problèmes logistiques, ses hommes sont sur tous les fronts, Matadi, Boma, Moanda, etc…
Les résultats vraisemblablement risquent d’être en deçà des espérances du commissaire divisionnaire adjoint Placide Nyembo Ngalusha.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.