Travaux de lutte contre les érosions qui menacent la nationale n°1 à Mbanza-Ngungu

Travaux de lutte contre les érosions qui menacent la nationale n°1 à Mbanza-Ngungu

La Société des péages du Congo (Sopeco) a déployé des moyens herculéens pour sauver la nationale n°1 Matadi-Kinshasa en danger à Mbanza-Ngungu, au Kongo central à cause de trois têtes d’érosion.

Une quinzaine de véhicules à benne déchargent toutes les 15 minutes de la latérite. La Sopeco doit combler les 2 km d’érosions d’environ 75 m et ce, vite. Les pluies devraient tomber le 15 octobre.
Le 28 septembre dernier les députés nationaux José Lungwana et Pierre Nsumbu avaient lancé un SOS pour la sauvegarde de la nationale numéro 1 à hauteur de la montagne Dilombele, une route qui permet l’évacuation à Kinshasa, la capitale, des produits qui sont déchargés aux ports du Kongo central, du ciment gris des cimenteries du territoire de Songololo, des produits agricoles des paysans, etc.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.