A Mbanza-Ngungu, le chef spirituel Simon Kimbangu Kiangani fustige la spoliation des terres de l’église Kimbanguiste

A Mbanza-Ngungu, le chef spirituel Simon Kimbangu Kiangani fustige la spoliation des terres de l’église Kimbanguiste
Partagez

En route pour Kinshasa, le numéro 1 de l’église Kimbanguiste Simon Kimbangu Kiangani a fait escale à Mbanza-Ngungu. Il s’est inscrit en faux contre la spoliation des espaces de l’église dans cette cité lundi 2 novembre.

A la paroisse centrale de Mbanza-Ngungu, environ deux mille Kimbanguistes sont venus écouter celui qu’ils appellent affectueusement  » Papa  ».  » Leurs grands -parents sont morts. Eux récupèrent ces terres qu’ils ont légué à l’église pour les vendre. Nous visiterons ces terres et les mettrons en valeur », informe le représentant légal de l’église Kimbanguiste.
Fidèle Kimbanguiste, Bruno Phoba alias  » Canon  », chef de bureau du cadastre explique :  » A Loma sur un terrain de 86 ha, il n’en reste que 7 ha, derrière Nera où il y avait plus de 7 ha, il n’y a plus rien, c’est autant pour Mpete.  » Des aïeux ont légué des terres à l’église, leurs descendants les vendent, c’est malheureux. Lorsqu’on donne à Dieu, on ne reprend pas, on donne pour avoir des bénédictions. Ce sont des foudres qu’ils s’attirent, des malédictions. Qu’ils redonnent ce patrimoine à Dieu, à Papa Simon Kimbangu pour avoir cette fois des bénédictions », conseille Jean-Charles Banzankika .  » C’est une erreur très grave qu’ils commettent. Ces jeunes ne cherchent pas à connaître l’histoire de nos clans, de nos familles. Personne n’ignore la force de l’église Kimbanguiste. Si elle décide de récupérer que va-t-il arriver? », se demande révulsé Patrick Mayiza, un autre Kimbanguiste.

Terres à restituer ?

Les tribunaux de Mbanza-Ngungu sont minés par des conflits fonciers. C’est la raison pour laquelle le nouveau procureur de la République près le tribunal de grande instance des Cataractes Henry Pami Mayala avait focalisé, lors de sa prise de fonction, début septembre dernier, son discours sur le point de droit :faux en écriture et usage de faux. Il avait exhorté les habitants à éviter cette infraction pour être en liberté.

Lire aussi:Kongo central: la »prière » du procureur de la République près le Tribunal de grande instance des Cataractes lors de son renouvellement de serment

Pour l’instant difficile de savoir si l’église a déjà porté plainte. Cependant, Bruno Phoba alias  »Canon » signale que le chef spirituel a promis que ces terres seront restituées.

Il a aussi mobilisé ses fidèles pour les travaux agricoles de Kikewa mais aussi pour la construction de Nkamba, patrimoine mondial.

C’est dans la nuit du 1 novembre que le représentant légal de l’église kimbanguiste est arrivé à Mbanza-Ngungu.

Lire aussi:‘’Que vous l’aimiez ou que vous ne l’aimiez pas, le premier Congolais qui a dégainé sur la Belgique s’appelle Simon Kimbangu’’ : Simon Mbatshi à Kisantu

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.