Affaire démission du bureau de l’Assemblée nationale : le député Puela prend acte de l’ordonnance du Conseil d’Etat qui déclare irrecevable son référé

Affaire démission du bureau de l’Assemblée nationale : le député Puela prend acte de l’ordonnance du Conseil d’Etat qui déclare irrecevable son référé
Partagez

Quelques minutes seulement après que le Conseil d’Etat a déclaré irrecevable la requête du député national Albert-Fabrice Puela pour  » manque d’une décision administrative attaquée  »sur la démission du bureau de l’Assemblée nationale, l’élu de Matadi prend acte de cette ordonnance.

Albert-Fabrice Puela visiblement serein signale tout de même qu’il y a l’action principale en annulation de la décision du bureau de l’Assemblée nationale qui demeure.  » Elle est pendante, c’est sûr ,nous allons y revenir », soutient-il. Le député nationale persiste:  » Le bureau de l’Assemblée nationale est réputé démissionnaire. La vie continue, nous réfléchissons sur la suite à donner à cela.  »

Dès l’annonce de l’ordonnance du Conseil d’Etat, des commentaires ont commencé à fuser de partout. Dans les réseaux sociaux, une image de Puela étendu immobile à même le sol a été balancé avec un message: Fabrice Puela a piqué une crise.

Mais il en rit.  » C’est une vieille image du 19 septembre 2016 lors d’une grande marche au cours de laquelle Martin Fayula a été touché d’une balle et nous nous avons inhalé beaucoup de gaz ce qui a fait que nous avons piqué une crise  »,

Le député Puela tenait à obtenir la démission du bureau de l’Assemblée nationale pour n’avoir pas presenté le rapport financier de l’exercice précédant de la chambre basse conformément à l’article 139 de son règlement intérieur. Le verdict du Conseil d’Etat était très attendu.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.