Toujours pas de justice pour les jumeaux brûlés à Kinzau-Mvuete, au Kongo central

Toujours pas de justice pour les jumeaux brûlés à Kinzau-Mvuete, au Kongo central
Partagez

Quatre mois après le meurtre des jumeaux Persé Ntumba et Max Senga à Kinzau-Mvuete, au Kongo central, les auteurs de ce crime ne sont toujours pas connus. Le tribunal de grande instance de Tshela qui siégeait en chambre foraine à Kinzau-Mvuete peine à rendre son verdict.

Justice doit être rendue! Cette phrase qui était devenue un refrain ne résonne plus. Et, l’espoir que suscitait le procès de ces jumeaux semble s’amenuiser. L’affaire prise en délibérée depuis le 6 novembre ne connait toujours pas d’issue. Le verdict logiquement devrait être rendu dans les dix jours francs soit au plus tard le 16 novembre. Hélas!
Qu’est-ce qui se passe? La réponse recule sous nos efforts.
Les parties civiles et prévenus s’impatientent. Selon une source, il n’est pas exclu qu’elles écrivent au président du tribunal de grande instance de Tshela.
Persé et Max, artistes musiciens qui s’étaient rendus à Kinzau-Mvuete
pour acheter des marchandises à revendre à Matadi afin de fructifier leur argent dans le but de promouvoir leurs œuvres musicales
ont été brûlés vifs par un groupe de motocyclistes appelé ”Bana Mura” le 31 juillet dernier. Vingt-cinq prévenus étaient devant les juges.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*