Muanda: des habitants s’en prennent aux autorités locales après suspension d’une audience sur un assassinat

Muanda: des habitants s’en prennent aux autorités locales après suspension d’une audience sur un assassinat
Partagez

La tension est montée d’un cran à la cité côtière de Moanda, au Kongo central après une suspension d’une audience foraine du tribunal de grande instance de Boma sur l’assassinat d’une dame pour cause de suspicion légitime du tribunal par un prévenu. Du coup, cela a énervé les habitants.

Ces habitants ont attaqué les autorités locales avec des pierres créant la débandade.
Le tribunal qui siégeait en audience foraine sur l’affaire de Sylvie, une dame tuée au quartier Buamano, il y a trois mois, a levé la séance en attendant la prochaine audience devant une juridiction de même type: Tribunal de grande instance de Kinkonka, Mbanza-Ngungu, Tshela ou de Matadi.

Tribunal suspecté

En effet, un avocat de la partie prévenu a déposé un  » donner acte  », une décision où son client a suspecté le tribunal. Du coup, ce dernier ne pouvait plus siéger. Les habitants lassés de l’insécurité dans leur cité s’attendaient à la condamnation des prévenus ce jour ignorants la procédure.
Des policiers et des militaires ont tiré en l’air pour disperser la masse surchauffée. Parmi les quatre prévenus (trois hommes et une femme), un serait proche de l’administrateur du territoire. Nous n’avons pas pu l’avoir au téléphone.
Selon une source, des policiers et des militaires sont postés autour des bureaux du territoire pour les sécuriser.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.