Matadi : funérailles du révérend Nzita Tubi André de l’EBNM Belvédère

Matadi : funérailles du révérend Nzita Tubi André de l’EBNM Belvédère

Décédé le 10 janvier dernier à 88 ans, le révérend apôtre Nzita Tubi André, chef de paroisse de l’Église bon nouveau message (EBNM / KCC), Belvédère a reçu les derniers hommages lundi 18 et mardi 19 janvier. Son inhumation est intervenue à Kimpombo, son village natal, dans le territoire de Seke-Banza, au Kongo central.

Il est 14 heures lorsque le cortège funéraire arrive à Kimpombo, à 13 km de Kinzau-Mvuete, sur la route de Seke-Banza. Sur place, des Kccistes (fidèles de l’EBNM/KCC, Ndlr), venus de Kinshasa, Matadi, Seke-Banza et partout au Kongo central et habitants du village, accueillent la dépouille avec des chants à la gloire de l’Éternel. Plusieurs d’entre eux sont inconsolables. Procession jusqu’au cimetière familial sous l’animation de la fanfare de l’EBNM venue de Matadi. 15 heures, le cerceuil est déposé dans le caveau. La veuve est, elle aussi présente. Puis, silence total. L’apôtre Ndinga Nzita d’Inga procède à la cérémonie d’inhumation. « Ainsi, que son âme soit sauvée et que l’Éternel l’accueille dans sa gloire éternelle », en est la dernière phrase. Pleurs et louanges au Dieu des dieux, YHWH, accompagnent ce moment de séparation. Ça y est ! Le Révérend Apôtre Nzita Tubi André repose désormais dans son village natal.

Hommages mérités

Plus tôt dans l’avant-midi, la morgue de Kinkanda, à Matadi a connu une ambiance de fête pour la levée du corps de l’illustre disparu. Des Kccistes en uniformes de l’église, venus en masse, ont défilé non seulement pour rendre gloire à YHWH, le Dieu du Prophète Dizolele, mais aussi rendre hommage au Révérend Apôtre Nzita Tubi André. Caniculaire ces derniers jours, même la météo a été clémente avec une brise comme pour compatir à la douleur des proches et honorer de l’aveu de tous, le « bon et fidèle serviteur » qu’a été l’apôtre Nzita.
Lundi, la veillée mortuaire organisée à Epom, dans la commune de Nzanza a drainé plusieurs dizaines de fidèles de l’EBNM. Parmi eux, trois apôtres de Kinshasa dont le représentant de l’église mère (RDC, Ndlr), dépêchés à Matadi par le prophète et représentant de l’EBNM, Son Éminence Isaac Dizolele Mpungu Wafiduswa.
« La mort est inévitable, c’est la volonté de Dieu qui s’accomplit dans la vie de son serviteur. Rendons-lui grâces et soyons heureux que son serviteur entre dans le royaume céleste à côté de son créateur l’Éternel pour l’éternité », a consolé l’apôtre Mande Badianjile au nom du Prophète.

Médecin sans frontières

Plusieurs autres témoignages ont ponctué la soirée, tous reconnaissants en l’apôtre Nzita « les qualités d’un digne et fervent serviteur de l’Éternel ». Cela lui a valu le surnom de « Médecin sans frontière », tant son dévouement pour l’oeuvre de son Dieu et le salut des fidèles était manifeste partout et en tout temps ». « Il était pour nous un médecin, d’où que nous l’appelions, il venait malgré son âge avancé et son physique affaibli; il répondait à nos appels quelle que soit l’heure, toujours soucieux de ses patients, nous fidèles de l’EBNM Matadi », témoigne la diaconesse Lyly Maduda de la paroisse EBNM Kinkanda. « L’EBNM Matadi a perdu un baobab; un apôtre dévoué à son travail malgré le poids de l’âge. C’est un modèle à tout point de vue, mieux une école à laquelle les serviteurs devons nous inspirer, exhorte le prédicateur Axel Nsimba de l’EBNM section autonome de Barumbu, paroisse de Kalamu, à Kinshasa. L’Éternel a donné, l’Éternel a repris, que son nom soit loué et que l’âme de son serviteur repose en paix ».


« C’est une immense perte pour nous ses enfants, papa était un modèle de vie pour nous et pour l’église. Mais, que faire devant la volonté de Adonaï, se résigne Matou Nzita, un de ses fils. Nous sommes reconnaissants à notre Dieu qui nous avait donné Papa et qui a repris son serviteur. Gloire lui soit rendue ». L’apôtre stagiaire Pascal Diakanua est aterré. Adjoint à l’apôtre Nzita depuis plusieurs années, lui aussi y va de son témoignage : « mon père s’en est allé, mais il vit à travers ce qu’il nous a transmis par sa façon de vivre: crainte de l’Éternel, amour, humilité, serviabilité, générosité, sens du sacrificre, salut des âmes comme priorité. Jamais nous ne l’oublierons et que YHWH l’accueille dans son royaume ».
« Tous nos pères s’en vont et avec le départ de l’apôtre Nzita, il ne nous reste que l’apôtre Mabeti ici à Matadi. Nous attendons impatiemment la consécration des apôtres stagiaires le 27 février prochain à Kinshasa », se console une jeune de Belvédère!

Décédé pendant son transfert de l’hôpital Kiamvu à l’hôpital de Kinkanda le 10 janvier, l’apôtre Nzita Tubi a rendu l’âme à 88 ans.
Disciple puis consacré apôtre le 25 septembre 1969, il l’est resté jusqu’à sa mort. Soit 51 ans de vie religieuse. Apôtre Nzita occupera tour à tour les fonctions de Chef de section puis chef de paroisse Bélvédère à Matadi, de 1986 en 1990 et enfin Chef de paroisse EBNM Belvédère de 1990 à sa mort. Il était marié et laisse une veuve, huit enfants, 14 petits-fils et un arrière petit-fils.
Né le 1er janvier 1933 à Kimpombo, de monsieur Tubi et madame Umba, Apôtre Nzita est originaire du secteur Bundi, territoire Seke-Banza, province Kongo central. Assidu, modèle et soucieux du salut des âmes du peuple de l’Éternel Dieu. Il a quasiment passé l’essentiel de sa vie religieuse à Matadi où il a soupiré. Il repose à jamais dans son Kimpombo natal.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.