Le gouverneur du Kongo central veut donner une nouvelle impulsion à la Dgrkc

Le gouverneur du Kongo central veut donner une nouvelle impulsion à la Dgrkc

En quête d’argent pour appliquer le programme du gouvernement provincial, le gouverneur Atou Matubuana compte sur la Direction générale des recettes du Kongo central (Dgr/Kc). Parmi les décisions pour canaliser les recettes, cette régie intègre le Guichet unique du commerce extérieur (Seguce) pour la taxe d’embarquement et de débarquement.

Embarquement et débarquement, la taxe qui fait de la Dgrkc la poule aux oeufs d’or. Elle doit désormais être versée au Seguce. ”Elle procure à la province 70% des recettes. Pour qu’elle soit bien encadrée pour qu’il n’y ait plus de fuites, de spéculations, elle sera versée au Seguce”, soutient le gouverneur.
Plusieurs agents de la Dgrkc qui avaient ouï-dire que le gouverneur va prendre cette décision, s’en sont insurgés. ”Nous avons pris cette décision en tant que responsable. Et, nous l’assumons. C’est pour l’intérêt non seulement de la Dgrkc mais de toute la province. Nous voulons arrêter l’hémorragie, canaliser les recettes, maximiser les recettes pour que votre bourse puisse aussi augmenter”, apaise Matubuana.
L’hémorragie, c’est l’argent des assujettis que des agents et cadres mettent dans leurs poches, de faux bordeaux établis, etc .

Soutenir l’Union sacrée

Avec Seguce, la Dgrkc qui utilisait dix membres pour percevoir la taxe de débarquement et d’embarquement n’aura plus besoin de tout ce personnel. Le gouverneur estime qu’ils peuvent être utilisés pour percevoir l’impôt sur le revenu locatif. ”C’est une taxe très importante. Il y a des taxes qui dorment, il y en a de mal collectées. Voilà l’impulsion que nous voulons donner”, explique le gouverneur qui a associé à la rencontre les partenaires de cette régie : déclarants, opérateurs économiques, gérants des banques,etc.

Mais, il n’a pas évoqué la situation de la tension salariale qui pourtant fâche les agents.
Par ailleurs, Atou Matubuana a invité tout les habitants du Kongo central à soutenir l’Union sacrée. ”Nous préparons son installation car elle vise le développement de note pays”, explique-t-il.

Leave a Reply

Your email address will not be published.