Boma:  »Mama Sofia », un centre médical pour la prise en charge exclusive des malnutris

Boma:  »Mama Sofia », un centre médical pour la prise en charge exclusive des malnutris
Partagez

Le centre médical  »Mama Sofia » ouvre ses portes samedi 6 mars à Boma,au Kongo central. Une réponse au besoin de cette ville urbano-rurale qui compte beaucoup de malnutris.

Parents, enfants, personnel soignant ainsi que les autorités prennent part à la cérémonie d’inauguration que préside le maire Marie Josée Niongo Nsuami.  » J’applaudis cette œuvre réalisée par une femme et dont l’inauguration intervient en ce mois de mars dédié à la femme »,lance-t-elle souriante. J’encourage les autres femmes, chacune dans son domaine de faire comme le docteur Angèle Mabiala. Ce centre est le résultat de son travail de médecin. Un projet qu’elle a réalisé avec le soutien de Mama Sofia qui vient soulager les parents dans la prise en charge des enfants souffrant de la malnutrition.  »
La capacité d’accueil de ce centre est de 15 lits. Déjà les consultations débutent le lundi prochain.  » Pour les enfants malnutris ,leur prise en charge est assurée gratuitement. Sauf pour d’autres pathologies, les parents auront à payer les honoraires des médecins », précise Dr. Didier Matesu,le médecin directeur qui demande à la communauté de leur faire confiance. L’organisation du travail prévoit une équipe de garde en cas de secours tardif.

 » Faites-en bon usage »

En RDC,l’unicef est estime dans un communiqué de décembre 2020 que 3,3 millions d’enfants de moins de 5 ans souffriront de malnutrition aigüe en 2021, dont au moins un million de malnutrition aigüe sévère. Ces données alarmantes sont les résultats de l’insécurité continue, des conséquences socioéconomiques de la pandémie de covid-19 et de l’accès limité des enfants et des familles vulnérables à des services essentiels.

Ce projet a une histoire.  » J’étais contactée régulièrement par les parents qui ont des enfants malnutris à partir de la maison parce qu’ils savaient que je suis médecin. Et avec le temps, j’ai réalisé que le besoin est réel. En tant que médecin, je ne pouvais pas soigner ces différents cas à domicile. J’ai bien voulu travailler dans la légalité. J’ai initié le projet ,c’est comme ça que Mama Sofia accepté d’assurer la prise en charge totale des patients en terme de soins,intrants etc. Avec les soins apportés aux nécessiteux, nous croyons que les indicateurs de la malnutrition au niveau de la zone de santé vont s’améliorer. Déjà à la revue prochaine nous allons évaluer les données », promet Dr. Angèle Mabiala.

Hommage à Lucca Attanasio

Le centre débaptisé Mama Sofia est à Malombo à kikuku,un quartier reculé de la commune de Nzadi à Boma.  » Faites-en bon usage  »,a recommandé madame le maire.
Fondée à Kinshasa en 2017, Mama Sofia est une association caritative composée de volontaires italiens et internationaux visant à améliorer la vie des femmes et des enfants en difficultés en RDC. Spécialement dans les secteurs de la santé, de l’éducation et de l’accès à l’eau qui sont des éléments vitaux pour les tout-petits. Elle est dirigée par l’épouse de l’ambassadeur italien Luca Attanasio assassiné fin février dernier en RDC. Une minute de silence a été observée en sa mémoire. Sur la façade principale du centre de santé on peut y lire:  »
En mémoire de l’ambassadeur de l’Italie Luca Attanasio,papa de bonne volonté. Dans nos cœurs pour toujours. Viva l’Italie.  »
 » Mama Sofia  » organise chaque année un concours de dictée en faveur des élèves de Lukula,au Kongo central,une manière de promouvoir la langue officielle et d’appuyer les heureux gagnants par des kits scolaires.

Lire aussi:Une fillette réalise 100% au concours de dictée à Lukula, au Kongo central

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.