Kongo central : remaniement du gouvernement provincial et nomination des commissaires généraux

Kongo central : remaniement du gouvernement provincial et nomination des commissaires généraux

Le gouverneur du Kongo central a pris deux arrêtés le 11 mars 2021. L’un porte remaniement du gouvernement et l’autre nomination des commissaires généraux. La plupart de ministres sont maintenus, Guylain Phanzu change des portefeuilles pendant que les Travaux publics et infrastructures sont donnés à un commissaire général. La ministre Pauline Mvibidulu qui avait démissionné revient aux affaires, Nestor Mandiangu s’en va et pas grand chose pour la femme .

Sont nommés ministres:

  1. Ministre des Finances, économie et commerce : Pierre Kabangu;
  2. Ministre des Transports et voies de communication, affaires foncières : Ricky Ndamba Musunda ;
  3. Ministre de l’Agriculture, du développement rural, pêche et élevage : Pauline Mvibudulu Tamba;
  4. Ministre des Mines, communication et médias, postes et télécommunications, des NTIC, genre famille et enfant: Huguette Ngana Nsimba ;
  5. Ministre de l’Intérieur, sécurité, affaires coutumières et de l’éducation : Serge Kuebena Ntanda;
  6. Ministre du Plan, budget et de la fonction publique provinciale: Tristan Aloïs Lubela Mbumba;
  7. Ministre de l’Energie, ressources hydrauliques, travail, urbanisme et habitat: Guylain Phanzu Tsasa;
  8. Ministre de la Justice, droits humains et des relations avec le Parlement : Édouard Samba Nsitu;
  9. Ministre des Hydrocarbures, jeunesse, sports et loisirs : Patrick Miala Lemba;
  10. Ministre de la Santé, affaires sociales : Christ Mawete Konko.

Le retour des commissaires généraux

Le deuxième arrêté nomme des commissaires généraux : Bigas Mbidi Ndama est nommé commissaire général aux infrastructures, travaux publics et reconstruction tandis qu’au portefeuille, industrie, petites et moyennes entreprises, artisanat, innovation, entrepreneuriat et création des opportunités d’emplois des jeunes il y a Pierre Lanto Muanda et Ginette Ntangu Matomina revient à l’environnement, la coopération décentralisée et jumelage.

Dans le gouvernement Ilukamba la fonction de commissaire général avait été prohibée. En effet, le vice-Premier ministre, ministre de l’intérieur et sécurité sortant Gilbert Kankonde s’était référé à l’article 198 de la Constitution qui limite à dix les ministres provinciaux. Une décision qu’avait adopté Atou Matubuana lors du réaménagement technique de son gouvernement qu’il avait réduit à huit ministres en décembre 2019 avant de supprimer tous les commissaires généraux.

Lire aussi:Réaménagement technique du gouvernement du Kongo central: Matumpa part, Kabangu revient

One Response to "Kongo central : remaniement du gouvernement provincial et nomination des commissaires généraux"

Leave a Reply

Your email address will not be published.