‘’ Je donne un délai au gouverneur et au maire : Si dès janvier, il n’y a pas une nouvelle morgue à Matadi, je veux en construire ‘’ : propos du député Muller Luthelo

‘’ Je donne un délai au gouverneur et au maire : Si dès janvier, il n’y a pas une nouvelle  morgue à Matadi, je veux en construire ‘’ : propos du député Muller Luthelo
Partagez

Le député national Muller Luthelo donne un ultimatum jusqu’en janvier 2022, au gouverneur du Kongo central et au maire de Matadi, de construire une nouvelle morgue. Sinon, il va le faire car l’ancienne morgue saturée dégage parfois une odeur nauséabonde.

Pour le manque de reposoir qui peut désengorger celle de Kinkanda, Muller Luthelo menace au cours sa conférence de presse du 13 mars à Matadi, au terme de ses vacances parlementaires: ‘’ Je donne un délai au gouverneur et au maire : Si dès janvier, il n’y a pas une morgue à Matadi, je veux en construire. ‘’  D’une capacité d’une trentaine de corps, il en reçoit plus de 200 à ce jour. Muller Luthelo qui en veut pour preuve en raconte un fait rocambolesque. ‘’ Lorsque nous avons perdu mon suppléant député provincial, son corps est resté pendant plus d’une semaine à même le sol dans la morgue. ‘’ Imaginez un député subir ce traitement. Qu’en est-il des autres ? ‘’, se demande-t-il.

Désengorger la morgue

Avec environ 1 million d’habitants, l’unique morgue de Matadi qui date d’il y a près de 21 ans a besoin d’être désengorgée. La climatisation en subit un coup. Du coup, des odeurs fétides sont signalés.  Les dépouilles parfois superposées se déforment, à en croire une source médicale. Les différents plaidoyers auprès des autorités de la ville et de la province n’ont jamais donné des résultats escomptés. ‘’ Je veux construire une morgue en janvier comme l’a fait le député Adrien Phoba à Boma. Il m’a donné tous les détails ‘’, promet Luthelo. Mais il sait que ces actions sont souvent vues de mauvais œil par des autorités. Il cite le restaurant du cœur, la dotation de six motos à la police etc. Cependant, il espère le contourner. ‘’ Je viendrai avec les mamans de ma fondation commencer les travaux, on verra si elles vont les chasser ‘’, dit-il.

Il existe une morgue au centre de santé Bobiladawa. Il faut selon cette même source plus de 20 000$ pour son opérationnalité.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*