Vaccination de routine: plus de 10 milliers d’enfants non ou insuffisamment vaccinés au Kongo central

Vaccination de routine: plus de 10 milliers d’enfants non ou insuffisamment vaccinés au Kongo central
Partagez

Les professionnels des médias du Kongo central sont informés : plus de 10 milliers d’enfants non ou insuffisamment vaccinés. La Task force communication de la division provinciale de la communication et médias qui les a réuni à Matadi veut qu’ils sensibilisent les parents sur la nécessité de vacciner leurs enfants.

‘’ Plus de 10 milles enfants à récupérer dans la province(le Kongo central, Ndlr), c’est beaucoup ‘’, estime Daniel Matondo. Des statistiques du Programme élargi de vaccination (PEV)Kongo Central qui dessillent les yeux de celui qui est le chargé de programme de Santé radiotélévision (Sara TV). Il reconnait que les médias ont un grand rôle à jouer dans  la récupération de la vaccination des enfants de 0 à 59 mois. Marie Nzita, présidente de la Task force communication au Kongo Central  a prévenu les journalistes animateurs des émissions de santé et les directeurs des programmes que  ‘’ les enfants non ou insuffisamment vaccinés constituent une brèche pour la résurgence de beaucoup d’autres maladies’’.  ‘’ Nous devons nous ressaisir face à ce tableau qui interpelle. Les médias doivent être mis à contribution par des messages qui informent et qui éduquent la population ‘’, rappelle-t-elle.

Journalistes décidés

La vaccination est l’une des pratiques familiales essentielles. Au cours des rendez-vous de consultation préscolaire CPS que les enfants reçoivent les vaccins hormis les campagnes de vaccination de masse. Les participants et les organisateurs ont décelé les nombreux facteurs qui justifient cette faiblesse : le voyage ou changement des milieux de vie des parents, la négligence, le Coronavirus… ‘’ Les enfants doivent bénéficier des soins appropriés et le calendrier vaccinal au cours de PEV de routine doit être respecté. Vous  devez insister sur ce point pendant les émissions  pour que les mamans qui ont des enfants qui constituent la  cible de la vaccination puissent écouter le message. La covid-19 n’est pas un motif pour qu’elles abandonnent le rendez-vous de consultation préscolaire ‘’, Fils Bodo, consultant UNICEF Matadi.  ‘’ Nous avons été formés c’est pour que nous répondions aux attentes des organisateurs mais surtout sauver la vie de nos enfants. Dans le traitement des informations au quotidien nous verrons comment intégrer cette question’’, rassure Daniel.  ‘’Nous  allons  revoir notre manière de faire en véhiculant des messages qui puissent réellement amener  le public au changement ‘’, conclut Guelord Longo, directeur des programmes de la radiotélévision diocésaine Nguizani (RTDN).

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.